Emilie Fiorelli : « J’ai subi bien plus que de la tromperie. Mais la violence : les coups, morsures, brûlures… Il me lève la main dessus, et en plus il s’en vante… »

L’ancien attaquant des Girondins de Bordeaux, M’Baye Niang, refait parler de lui pour de l’extra-sportif. L’international sénégalais a dû avoir les oreilles qui sifflaient, et les notifications Instagram qui n’ont pas arrêté ces dernières heures. En effet, son ex-femme, la mère de ses deux enfants, Emilie Fiorelliqui avait déjà eu des accusations fortes ces derniers mois – en a remis une couche, affirmant qu’il l’avait trompée, mais aussi vraisemblablement battue.

« Je ne lave pas mon linge sale en public, mais maintenant stop.  Je me suis accrochée simplement car j’ai des enfants. L’amour s’est envolé il y a bien longtemps de ça. Enfin, l’emprise ! Trop longtemps que je prends sur moi. Un homme maintenant qui se vante en plus de me lever la main dessus… Maintenant, vous pouvez comprendre pourquoi je me fais soigner ! Je n’afficherai pas de photos ; c’est la honte pour moi. J’ai eu énormément de mal à en parler. J’ai subi bien plus que de la tromperie. Mais la violence – les coups, morsures, brûlures – stop, et en plus de s’en vanter, c’est carrément grave ! Ne me parlez plus de lui ! […] Trop longtemps que je prends sur moi en travaillant sur les réseaux sociaux. Je me sens comme harcelée à cause du comportement de mon ex-conjoint, les gens en permanence viennent me parler de lui […] J’ai essayé de m’accrocher pour les enfants, mais à part perdre ma dignité, et souffrir, je ne fais rien d’autre de ma vie. Je me reconstruis petit à petit ».

Puis, après quelques heures, et au vu des réactions, elle réagit une nouvelle fois.

« Evidemment, je m’y attendais aux ‘je chercher à me faire remarquer’. Je n’en ai rien à foutre qu’on parle de moi ! J’ai des preuves de tout et j’ai toujours fermé ma putain de gueule. J’ai pu découvrir la personne avec qui j’étais en train de « baiser » une fille dans son téléphone, parce qu’il se filme : c’est marrant apparemment ! J’ai des photos de tout et je savais qu’un jour j’allais péter un câble. Je fonce tout droit vers un burnout ! J’en ai gros sur le cœur du mal que j’ai subi, et du mal que j’ai fait subir autour de moi […] Le père de mes enfants n’excuse en aucun cas l’homme pourri qu’il a pu être avec moi ! J’en avais gros sur le cœur, j’ai explosé, maintenant c’est fait. Personne, je dis bien, personne, n’a été à ma place pour comprendre ce que je ressens. J’ai été une simple proie, maintenant je me fais soigner ».

Puis, la mère de deux enfants revint sur les raisons de ses propos, et surtout cette conversation dévoilée entre une femme et M’Baye Niang (voir ci-dessus).

« C’est exactement pour cette raison que je pète un câble actuellement. Tu me lèves la main dessus, et en plus tu t’en vantes ? Je m’en fous qu’il me trompait, qu’il aille refiler ses MST ailleurs ! Je n’ai plus de pitié ! Ça fait de l’animation à tout le monde, et ça montre son vrai visage ! J’ai fini d’être une gogole soumise, qui se laisse marcher dessus par un mec sans c*** ».