Florian Brunet : « Encore une fois, qui l’aurait cru début juillet ?! »

Comme nous vous l’avons annoncé cet après-midi, les Girondins de Bordeaux sont passés sans encombre devant le gendarme financier du football. La DNCG se réunit ces derniers jours pour réexaminer la situation des clubs en ce qui concerne la saison en cours, 2022-2023. Et l’organisme a pris une décision qui fait plaisir à lire, celle de ne prendre aucune mesure contre les Girondins de Bordeaux cet hiver. A savoir que les Girondins de Bordeaux ne seront pas contraints au niveau de leur masse salariale, comme pour les transferts.

A ce sujet, le porte-parole des Ultramarines, Florian Brunet, a réagi sur ses réseaux sociaux, se montrant évidemment, comme nous, satisfait. « Ça travaille comme il faut. Bravo à Thomas Jacquemier qui mouille constamment la chemise. À notre propriétaire de confirmer et continuer un renouveau qui s’annonce encore long et qui ne peut passer que par une remontée immédiate. Mais encore une fois, qui l’aurait cru début juillet ?! ». Une question aussi rhétorique qu’ironique, car chacun sait que peu de personnes y croyaient vraiment.

Malgré tout, si financièrement la nouvelle est excellente, et prouve que le club est désormais sain à ce niveau – l’on parle du club français peut-être le moins endetté aujourd’hui – il est évident qu’il ne faut pas crier victoire encore trop fort. En effet, l’équipe a montré quelques signes qui laissent penser que la montée ne sera pas aisée. A cela Florian Brunet a tenu à se montrer rassurant, expliquant que les Ultramarines ainsi que les cadres de l’effectif veillaient au grain.

« Lors des 35 ans, nous avons longuement parlé à l’équipe. Le message étant humilité, détermination, concentration. Tant qu’on n’y est pas, on reste focus. On peut faire confiance à Yoann Barbet, Vital Nsimba et Gaëtan Poussin pour rester concentrés et surveiller l’évolution de l’état d’esprit des uns et des autres ».