Christophe Hutteau : « Ce garçon a un talent fou. Quand je vois la qualité des clubs qui nous ont proposés au mois de juin dernier de signer professionnel… »

L’agent de joueurs et de joueuses, Christophe Hutteau, s’est longuement exprimé sur Marvin De Lima, grand espoir des Girondins de Bordeaux, qui est notamment resté au FCGB l’été dernier alors qu’il avait des propositions de contrat professionnel ailleurs…

« Et par beaucoup de clubs, oui, c’est incroyable… Ce garçon a un talent fou (long silence). Je mesure mes propos, je ne voudrais pas qu’on lui mette la pression. Marvin, c’est… J’ai été l’agent de grands joueurs, à l’image de Mathieu Valbuena pendant près de dix ans quand même. Aujourd’hui, oui, Gaëtan Laborde, qui lui a une histoire extraordinaire et qui est loin d’être terminée, croyez-moi. Mais Marvin, je le place dans cette catégorie de joueurs. S’il continue d’avoir cette fraicheur, et je n’en doute pas car c’est un garçon qui aime le foot… Je sais que cela peut paraitre surprenant qu’on dise qu’il aime le football alors qu’il est footballeur, mais il y en a tellement qui ne regardent pas les matches la semaine… Lui, il ne raterait pas un match. Et puis, il a aussi quelque chose de remarquable, c’est que c’est un garçon très bien éduqué, avec des parents présents mais dans le bon sens du terme, qui lui ont donné des vraies valeurs. Aujourd’hui, pour toutes ces raisons, je suis tout sauf surpris. De toute façon, quand je vois la qualité des clubs qui nous ont proposés au mois de juin dernier de signer professionnel, et donc de sauter le contrat stagiaire-pro qu’on a finalement signé aux Girondins de Bordeaux, ne fait que prouver la qualité et le potentiel de ce garçon. Et j’ai envie de dire que certains peuvent se tromper, que certains peuvent voir dans mon discours un discours commercial, mais on a pu voir, sur ses quelques apparitions dans l’équipe professionnelle, ce qu’il était capable d’apporter. Le sélectionneur des U19 portugais a vu la même chose puisqu’il a été sélectionné avec les U19 portugais. Et le sélectionneur de l’Equipe de France U19, alors qu’il y a pourtant du beau monde dans son équipe comme Mathys Tell qui a été acheté une fortune par le Bayern Munich, il est venu chercher Marvin ! Sur les trois matches, le premier ne comptait pas car il était arrivé la veille, du fait qu’il ait joué le dimanche avec l’équipe réserve, donc il était prévu qu’il ne joue pas le premier match, comme tous les garçons dans ce cas-là. Mais tu t’aperçois qu’il est titulaire le deuxième match avec un but et une passe décisive, en faisant 90 minutes. Et le troisième match, il fait un match incroyable… Rares sont les gens qui ont vu le match, mais j’invite tout le monde à regarder ce match pour voir le vrai potentiel de Marvin. Il a cette fraicheur, il a quelque chose que les autres n’ont pas. Malgré sa petite taille, il a cette force dans les appuis, cette explosivité. Il est fort sur ses jambes, et ça ce sont des qualités rares dans le football moderne. Pourtant, c’est ce que les entraineurs aujourd’hui recherchent. Et, très honnêtement, quand je vois les coups de téléphone que j’ai pu recevoir ces derniers jours de la part de clubs français et étrangers, au sujet de Marvin, après ses deux prestations avec l’Equipe de France, voilà… Cela prouve que mon discours n’est pas commercial, c’est une réalité ».

Ayant aujourd’hui un contrat stagiaire-pro, l’on pense forcément prochainement à un contrat professionnel.

« Là non plus, je ne veux pas trahir un secret mais, les Girondins de Bordeaux, par l’intermédiaire d’Admar Lopes, m’ont déjà contacté pour qu’on se voit dans les prochains jours, oui. Donc nous allons en discuter tranquillement, sereinement ».

Puis Christophe Hutteau expliqua son choix de rejoindre la France U19, alors qu’il fut aussi appelé par les U19 du Portugal.

« Oui, rien n’est définitif. Ce qui a fait la différence, tout simplement, c’est qu’il s’agissait pour l’Equipe de France de matches officiels et éliminatoires pour le Championnat d’Europe U19, alors que pour le Portugal il s’agissait d’un tournoi amical. Et puis, Marvin est français. Il est né à Bayonne, c’est un régional de l’étape. Avant d’être d’origine portugaise, parce que son papa est portugais, il est français ».

Retrouvez l’intégralité de notre interview ICI, sur Girondins4Ever