Son intégration, la différence de football avec la Géorgie ou son efficacité devant le but… Zuriko Davitashvili a répondu en conf’ de presse

(Photo by Romain Perrocheau/FEP/Icon Sport)

Après David Guion, ce fut au tour de Zuriko Davitashvili de passer en conférence de presse d’avant match entre les Girondins de Bordeaux et le Stade Rennais. L’ailier international géorgien fut invité à faire le bilan de ses cinq premiers mois en Gironde. Il répondit également à divers sujets, comme le fait qu’il ne soit pas assez décisif.

Son intégration

« Je me suis très bien intégré dans le club. Les joueurs présents au club m’ont aidé à mieux m’adapter. Je vais pouvoir montrer au club le niveau de foot que je pourrai apporter, afin de permettre au club d’accéder à la Ligue 1 ».

La différence du football entre la France, la Géorgie et la Russie

« Je ne connaissais pas le niveau de la Ligue 2 quand je suis arrivé ici. En comparaison avec la Géorgie, la Géorgie est un peu plus rapide mais comparé au championnat russe, je ne vois pas forcément de différences en ce qui concerne le niveau de jeu ».

Sochaux, un bon match, et ensuite ?

« Bien sûr. Je pense même que le match face à Sochaux n’a pas refléter mon véritable niveau. Je pense que de toute manière, un joueur de foot doit toujours se surpasser de match en match ».

Travailler l’efficacité

« Comme le coach m’a dit, il faut que je sois plus agressif, notamment dans la dernière phase. Il faut que je fasse plus de feintes pour m’aider à marquer. Je pense que le coach donne de bons conseils, et il faut que je les applique ».

Retranscription Girondins4Ever