Je vous demande de vous arrêter !

 

 

Ça suffit !

 

Thérapie improbable… une saison blanche, inéluctable déclin après cette défaite dont il restera comme d’habitude, que des regrets ! …mais que dire de l’après match et des incidents graves qui se sont produits dans le vestiaire bordelais dont le scénario d’une bagarre n’était pas très difficile à imaginer entre deux joueurs, las de jouer ensemble ! “j’en ai marre de prendre des buts de part ta faute !” dit l’un… “tu es une véritable passoire répondra l’autre” propos déplacés, puis injurieux et puis booooom !

 

“Juste une mise au(x) (poings)” chantait Jackie Quartz, tube des années 80, “qu’est-ce qu’elle a ma gueule ?” disait Johnny, toujours est-il qu’ils en sont venus aux mains avec violence nécessitant l’intervention des stadiers (en renfort) afin de séparer Prior et Sané devant leurs jeunes coéquipiers médusés !

 

 

La direction du club a réagi dès le lendemain matin, les deux joueurs ont été mis à pied, une sanction tout à fait justifiée et il semble bien que ce soit une “première” aux Girondins de Bordeaux, de voir appliquer une telle punition…

 

Mémoire d’ancien supporter, il y a eu quelques précédents comme l’altercation entre Félix Lacuesta et Gernoth Rohr dans les années 80 au cours d’un entraînement à Rocquevielle ou celle entre Eduardo Costa et Christophe Dugarry à l’issue d’une élimination d’Europa Ligue contre Anderlecht en 2002, mais dans ces deux cas, aucune mesure de mise à pied, ou bien au maximum un match sans jouer !

 

 

Eduardo Costa

 

C’est dire la gravité de cette séance de boxe… qui a nécessité pour les deux joueurs des examens à l’hôpital… comportement inadmissible qui mérite en effet la plus grosse des punitions en vigueur dans la charte du joueur professionnel…

 

La situation est tellement grave qu’il se pourrait que l’ambiance se dégrade encore plus, et ce ne sont pas les propos (dits) rassurants de l’entraîneur qui pourront atténuer le malaise… des paroles qui font froid dans le dos quand il déclare : “Ce n’est pas un événement si… rarissime que ça ! c’est un cas isolé, qui ne traduit pas de tensions particulières dans le vestiaire”

 

Les deux joueurs punis devront donc oublier le Haillan et partir en vacances pour se ressourcer… ensemble ce n’est pas certain, mais ils devront se résoudre à ne pas se rendre sur leur lieu de travail et oublier leur statut pendant quelques semaines… de plus il ne seront bien évidemment pas rémunérés durant ce temps de suspension interne…

 

La rupture de contrat est également prévu dans la charte, elle pourrait être prononcée s’il est prouvé que c’est une faute professionnelle qui résulte d’une violation des obligations de travail…

 

Sans en connaître réellement les faits, nombreux sont ceux qui avaient vu dans leur boule de cristal que le mal était de nouveau revenu et donc encore loin de la rémission complète… les indices d’une rechute étaient toujours présents et que l’urgence n’avait toujours pas été traitée…

 

Les dirigeants n’ont rien compris, le club est malade pour diverses raisons, en particulier leur manque de lucidité dû essentiellement à leur incompétence… comment peut-on traiter le mal par un remède qui ne correspond pas, ou disons pas encore… le dernier mercato est là pour le démontrer !

 

Car l’incompétence est une bactérie très difficile à éliminer et qui peut se propager dans tout l’organisme (le club) … Sagnol devient lui, un pyromane pour l’occasion… comment a t-il pu cautionner un tel recrutement ? … alors que l’urgence était de renforcer notre défense centrale, par deux joueurs d’expérience, sachant que la charnière Guilbert-Yambéré était de dépannage et que Sané n’était plus concerné ? En appuyant où ça fait mal, l’entraîneur bordelais sachant également que Pallois était lui aussi hors course jusqu’à fin mars….

 

 

Photo SO

 

 

Ahurissant tout de même de constater que ce mercato allait satisfaire, non seulement les dirigeants, mais également une grande partie du public, et même les plus fans ! Recruter, tels des chercheurs d’or n’était certainement pas l’urgence faut-il le répéter ! Douze mois d’acclimatation sera le tarif minimum, nulle intention de mettre en doute le talent de ces jeunes recrues qui seront peut-être les références du club dans les prochaines années, mais la prudence aurait été de solidifier l’édifice existant… “Ils” se sont encore trompés confondant l’été avec l’hiver, quoique il n’existe plus de saisons !

 

La blessure de Carrasso semble avoir fait à elle toute seule, beaucoup plus de dégâts qu’on pouvait imaginer…

 

 

Le p’tit “Willy” n’étant pas à une “connerie” près, décide de mettre Prior sous pression en annonçant 48 heures avant une demi-finale de coupe de la ligue (rien que ça) les contacts avec Sirigu et Douchez pour le poste n°1 …la suite on la connaît …Bernardoni (18ans) débarque et en aveugle (ne connaissant pas ses nouveaux coéquipiers) le magicien Sagnol lui offre la place de n°1 contre Lyon… le résultat là encore…. ne se fait pas attendre !

 

Il est sûr que ce pauvre Sagnol est loin d’être un maître d’œuvre et encore moins dans la maçonnerie, il doit même souhaiter que la cédille de ce mot ne doive en aucun cas disparaître de la nouvelle règle de la langue française ! Quant à son “œuvre” les supporters trouvent le temps long !

 

Maintenant le pompier de service veut passer à autre chose et rebondir ? Comment et avec quoi ? Il désire re mobiliser toute sa troupe en lançant un “en avant” sur Guingamp qui doit payer les pots cassés !

 

Arrêter de faire des erreurs principalement des le début du match …cela on le savait, la rencontre de Nantes nous a permis de pas en faire non plus à la fin, il serait hasardeux de croire que le milieu de la rencontre resterait sans danger… en fait si on comprend entre les lignes le discours de Sagnol, il faut gommer toutes les anomalies tant décriées en défense … qui seront les heureux élus car le coach a utilisé à ce jour … 37 joueurs ?

 

Il pourra compter de nouveau sur Cheick Diabaté qui, expulsé contre Saint-Etienne, n’avait pu jouer le match de Nantes…

 

 

Le groupe retenu par Sagnol sans Contento blessé :
Bernardoni, Bobe – Debuchy, Guilbert, Poundjé, Yambéré, Ambrose, B. Traoré – Arambarri, Chantôme, Plasil, Poko, Vada – Crivelli, Diabaté, Malcom, Ounas, Rolan, Touré.

 

 

En Avant Guingamp une équipe sur une bonne série de 6 matches sans défaite avec 3 victoires consécutives et 3 nuls … 13ème au classement à deux points des bordelais …une différence de buts de -4 contre -5 à son adversaire du jour ! 30 buts encaissés contre 37 une attaque avec 26 buts marqués contre 32 aux girondins …un match très serré en perspective ..

 

 

Erding, l’une des recrue du dernier mercato, reste prudent : “Bordeaux reste sur une mauvaise série mais on sait de quoi ils sont capables lorsqu’ils sont en forme. On s’attend à un match très compliqué. On a préparé ce match avec beaucoup de sérieux et de concentration. Tous les attaquants ont envie de marquer, y compris moi”.

 

 

Gourvennec, l’entraîneur des Rouge et Noir,invaincu en championnat depuis le 19 décembre dernier, est également revenu sur la bonne dynamique de son équipe et affirme ses ambitions pour la suite des événements :  “On s’est rapproché du milieu de tableau, on a envie de garder notre invincibilité en 2016”.

 

 

 

Groupe retenue par J. Gourvennec :

Jonas Lössl, Théo Guivarc’h- Lars Jacobsen, Laurent Dos Santos, Christophe Kerbrat, Benjamin Angoua, Jérémy Sorbon, Maxime Baca.-Julien Cardy, Moustapha Diallo, Ludovic Blas, Marcus Coco, Thibault Giresse,- Sloan Privat, Yannis Salibur, Mevlüt Erding, Jimmy Briand, Sullivan Martinet.

 

Bon match à toutes et à tous

Allez, Bordeaux, Allez

 

Francis dit Napeso