Rothen : “Ça fait presqu’un an que c’est catastrophique”

Jerome Rothen

 

Consultant sur RMC, Jérôme Rothen n’a pas été tendre au moment de dresser un constat de la situation actuelle aux Girondins :

 

“Ca fait des semaines que je le dis. Je parlais de Lille et de Bordeaux. Pour Bordeaux, on m’a repris de volée en me disant : ‘Ca y est ils ont battu Monaco, c’est reparti’. A l’arrivée ils se sont fait éliminer lamentablement en Europa League, dans un groupe qui était quand même à leur portée, même s’il y avait le grand Liverpool, qui n’est plus le très grand Liverpool de certaines années. En championnat c’est catastrophique. C’est quatorzième avec quatre victoires, six nuls et cinq défaites en quinze matches. Ecoutez, certains vont me dire : ‘Oui mais à Bordeaux il y a moins de pression, il n’y aura pas de changement parce qu’il y a un budget qui est comme ça, il y a beaucoup de joueurs…’ Ah bah oui, dans ce cas, c’est l’entraîneur qui n’est pas bon et qui fait les mauvais choix, qui n’arrivent pas à trouver une certaine formule. Mais rappelez-vous du discours l’année dernière. Ils ont viré Francis Gillot parce qu’il n’y avait pas de spectacle, ce qui était vrai, il n’y a rien à dire. Mais les résultas étaient quand même un peu mieux que cela. Et l’année dernière en début de saison, c’était flamboyant, le jeu de Willy Sagnol mis en place, beaucoup de risque : pas de problème. Mais ça fait presque un an maintenant, parce que ça n’a duré que quelques mois seulement, que c’est catastrophique. Cette année, ils sont au fond du gouffre. Les joueurs ne réagissent pas. Pourtant je trouve qu’il y a dans l’effectif, dans l’équipe type, il y a des joueurs avec de la qualité. Mais même ces joueurs-là plongent, à l’image de Wahbi khazri, qui tenait à flot cette équipe en marquant, en étant meilleur passeur et meilleur buteur du club. Mais aujourd’hui, même lui est moins bien. Alors là tu n’as plus rien, c’est catastrophique. Et quand tu joues contre une équipe qui est en confiance comme Caen qui resort bien le ballon, qui joue bien au ballon, sûr de leur force en attendant et contrant vite, Bordeaux était complètement laminé”.

 

Retranscription Girondins4Ever