Pierre Rondeau : “En revendant son stade, la ville serait gagnante puisqu’elle pourrait récupérer sa mise de départ”

Matmut Atlantique Stade

 

Un temps évoqué, le rachat du Matmut Atlantique par les investisseurs américains ne devrait pas se faire, comme l’avait expliqué Sud Ouest ou encore Alain Juppé. Pierre Rondeau, économiste du sport questionné sur le sujet, explique que tout n’est pas si fermé. “Le Matmut Atlantique est très récent et fonctionnel, il n’est donc pas étonnant qu’il attire les investisseurs. Plus largement, un stade peut potentiellement être très attractif et rentable pour un investisseur. Une enceinte comme le Matmut Atlantique vaut pas loin de 400 millions d’euros à l’achat. C’est aussi un actif particulièrement valorisable, gage de crédibilité économique car vous gérez les coûts, la billetterie par exemple, pour renflouer les caisses quand il faut. Enfin, c’est un objet de spectacle avec des concerts ou des séminaires la semaine, par exemple. En revendant son stade, la ville serait gagnante puisqu’elle pourrait récupérer sa mise de départ. On peut tout à fait imaginer une redistribution de cet argent. C’est un dossier sensible qui demande beaucoup de discussions”.

La suite sur Imprimature