Otávio a fait en sorte de se faire prêter à l’Atlético-MG, son contrat ne pouvant être résilié de par l’existence d’une clause

ThierryBreton/Panoramic PUBLICATIONxNOTxINxFRAxITAxBEL

Comme rapporté il y a plusieurs semaines sur notre site, Otávio a bien signé un pré-contrat avec l’Atlético-MG, qui prendra effet à partir de juillet 2022. Une décision qui a conduit les dirigeants des Girondins de Bordeaux à écarter le milieu de terrain brésilien puisque dans le même temps, Admar Lopes et ses équipes se démenaient pour lui trouver une solution de sortie afin que le joueur puisse rapporter une indemnité de transfert, aussi faible soit-elle, au FCGB.

Mais ces dernières heures, il semblerait que chacun ait voulu faire des efforts, et en particulier notre joueur. En effet, alors que les dirigeants des Girondins essayaient de trouver une porte de sortie pour leur joueur en Arabie Saoudite, Otávio a pris les choses en main en prenant contact avec le conseil d’administration de l’Atlético-MG, pour anticiper son arrivée.

Selon Goal au Brésil, il n’était pas possible de résilier le contrat d’Otávio pour les dirigeants bordelais, qui auraient dû “payer une indemnité considérable” à son ancien club, l’Athletico-PR. En effet, lors du transfert d’Otávio aux Girondins de Bordeaux, l’Athletico Paranaense avait inscrit une clause “dans laquelle il conserverait une partie d’une future vente et se protégerait si le contrat du joueur était rompu”. C’est ce pourquoi le joueur sera prêté à l’Atlético-MG jusqu’en juin, avant d’y signer pour plusieurs années définitivement, en juillet.

En attendant, il libère un salaire de 150000€ pour la masse salariale du club.