Florian Brunet : « Seuls les actes comptent maintenant. Nous aurons les réponses très vite »

Sur les réseaux sociaux, Florian Brunet, le porte-parole des Ultramarines, a été invité à s’exprimer sur la prise de parole du Président/Propriétaire des Girondins de Bordeaux, Gérard Lopez, sur RMC et dans L’Equipe.

« Je l’ai trouvé pour ma part plutôt rassurant. Des échos que j’ai du groupe, nous l’avons plutôt trouvé rassurant et déterminé. Mais seuls les actes comptent maintenant. Nous aurons les réponses très vite ».

Comme répété depuis plusieurs jours, Gérard Lopez devra surtout trouver rapidement des accords avec les créanciers notamment sur les intéressants de Tchouaméni et Koundé, mais également sur la lettre de garantie pour les 22M€ de transferts.

« Il faut un accord avec les créanciers. Gageons que cet accord soit proche et je le crois. La dette n’est pas de son fait mais des conneries monumentales de GACP, et qu’elle nous plombe. Espérons que dans tout cela il y a un jeu de poker menteur et qu’au final solution sera de toute façon trouvée. Il ne peut en être autrement sinon cela serait un cataclysme ».

Car oui, si Bordeaux repartait d’un statut amateur, en National 3, ce serait réellement une catastrophe.

« Cette proposition c’est minima dix ans de galère, sans garantie pour revenir. Donc c’est peut-être mieux, et surtout à notre sens bien pire. Quand je pense aux salariés lisant cette proposition. Vous aimeriez lire la même chose sur votre boîte ? […] D’autres clubs sont passés par là et ne sont jamais remontés aussi. Strasbourg a eu beaucoup de chance, Le Mans ou Toulon ont disparu de la circulation ou presque. Pour ne citer qu’eux… ».