Le FC Nantes et Antoine Kombouaré ne lâchent pas Hwang Ui-Jo

Comme rapporté précédemment, de nombreux clubs suivent de près la situation de Hwang Ui-Jo, l’attaquant des Girondins de Bordeaux, voué à partir à un an de la fin de son contrat (juin 2023) et des suites de la descente de son club en Ligue 2. Parmi les clubs intéressés par les services de l’international sud-coréen, l’on y retrouverait plusieurs clubs français comme Montpellier, Nantes, Troyes et Strasbourg, mais également des clubs étrangers comme Schalke, Mayence, ou encore le FC Porto.

En France, comme le conforme L’Equipe ce matin, c’est le FC Nantes qui aurait une volonté accrue de le recruter. A cet instant, et comme nous vous le rapportions précédemment également, le FC Nantes n’a pas encore fait d’offre et pour cause, le club attend le passage des Girondins de Bordeaux devant la commission d’appel des suites de la rétrogradation en National annoncée par la DNCG.

Selon L’Equipe donc, Hwang Ui-Jo serait la priorité d’Antoine Kombouaré à ce poste d’attaquant, lui qui a inscrit 11 buts lors de la saison qui vient de s’écouler. Le quotidien sportif assure que des échanges ont bien lieu avec l’entourage du joueur et continuent d’avoir lieu. En début de de mercato, les Girondins de Bordeaux annonçaient vouloir 7 à 8 millions d’euros pour leur attaquant, mais le prix pourrait finalement se négocier plus bas, pense savoir le quotidien sportif. En attendant le verdict final quant au maintien du FCGB en Ligue 2, les Canaris s’activeraient sur d’autres dossiers.