Ines Jaurena : « J’ai émis le souhait de partir de Bordeaux parce que la gestion des féminines devenait de pire en pire »

Dans Le Progrès, Ines Jaurena, l’ancienne milieu de terrain des Girondins de Bordeaux, est revenu sur ses débuts avec l’Olympique Lyonnais, ainsi que sa transition entre le FCGB et l’OL. « Je suis arrivée à l’OL le 18 juillet, dans un groupe réduit car la plupart des filles étaient à l’Euro. L’avantage, c’est que le staff était entièrement dispo pour m’accueillir et m’intégrer vu qu’on était en petit nombre. C’est la spécificité de ce club : il faut gérer les moments de trêve internationale avec les absences de certaines, comme c’est le cas actuellement […] J’ai émis le souhait de partir de Bordeaux parce que la gestion des féminines devenait de pire en pire. J’ai 31 ans, il ne me reste pas beaucoup d’années à jouer, du moins je suis plus proche de la fin que du début, alors quand on m’a proposé de rejoindre l’OL, un club au projet ambitieux, avec tout ce que ça comprenait : une saison intense à venir et de belles compétitions à disputer, ça collait exactement avec ce que je voulais. J’attendais ce tournant dans ma carrière… ». 

Des propos, après ceux de Charlotte Bilbault, qui feront plaisait, assurément, à Gérard Lopez.

Dans Sud Ouest ce matin, jour de confrontation entre les bordelaises et les lyonnaises, Wendie Renard, la défenseure centrale de l’OL, parla du coach des Girondins, Patrice Lair. « C’est un entraîneur qui m’a beaucoup marquée. Il est atypique dans son mode de fonctionnement. J’étais jeune, j’avais besoin d’être plus régulière et Patrice m’a fait passer des étapes, m’a fait comprendre l’exigence du haut niveau. Il s’agit d’un compétiteur. Il peut par moment aller trop loin dans ses propos mais on peut le comprendre car il a envie de gagner. C’est quelqu’un d’assez dur, qui sait ce qu’il veut […] Il a un peu changé, il s’est radouci, il est plus dans le dialogue (sourire) ».