Sylvain Wiltord : « Aurélien Tchouaméni c’est vrai qu’au milieu ça ne fait pas longtemps qu’il est là mais c’est le patron du milieu »

Dans l’émission Le Mag de la Coupe du Monde sur TF1, Sylvain Wiltord, l’ancien attaquant des Girondins de Bordeaux et de l’Equipe de France, s’est exprimé sur l’Equipe de France dont la composition est faite de joueurs qui devaient à la base, être remplaçants, pour finalement devenir des titulaires à part entière. Il a notamment évoqué Aurélien Tchouaméni.

« Aurélien Tchouaméni c’est vrai qu’au milieu ça ne fait pas longtemps qu’il est là mais c’est le patron du milieu. Après le groupe France c’est 23, on sait très bien qu’il y a un beau noyau dur de 13-14 joueurs et Didier Deschamps comptera quand même sur le reste des joueurs, même si le troisième match a été un peu insuffisant. »

Il a ensuite parlé de la relation Antoine Griezmann – Didier Deschamps, dont ce dernier lui a toujours donné sa confiance :

« Ils se connaissent par cœur, ils ont une vraie relation. Il y a beaucoup de respect et c’est vrai que quand ça allait un petit peu moins bien, Didier Deschamps l’emmenait toujours en Equipe de France. Je pense que c’était sa bouffée d’oxygène de venir en Equipe de France. Il a toujours été performant et on le voit encore pendant cette compétition. Mais c’est vrai que c’est très, très important d’avoir le dialogue avec Didier Deschamps. C’est vrai qu’il en parle souvent en conférence de presse, il dit souvent : J’appelle mes joueurs, je parle avec mes joueurs donc ne vous inquiétez pas, n’écoutez pas trop tout ce qu’il se passe à côté. »

Il a également évoqué du milieu de terrain :

« Ce que j’aime aussi dans ce milieu de terrain c’est le volume de jeu en fait parce qu’Adrien Rabiot, Aurélien Tchouaméni courent beaucoup. Ils étouffent leurs adversaires et c’est vrai, beaucoup de libertés par rapport à Antoine Griezmann. C’est vrai que le trio au milieu, se projette beaucoup vers l’avant. »

Retranscription Girondins4Ever