Blanc et l’EDF, c’est fini

Le Journal du Dimanche croit savoir que Noël Le Graët ne souhaite plus travailler avec Laurent Blanc après l’Euro 2012. Plusieurs raisons : un staff jugé trop onéreux, un entourage gênant (Bernes…), des compétences techniques remises en question (Le Graët ne trouve pas Blanc assez travailleur).

 

 

Le président de la FFF a un objectif : préparer au mieux l’Euro 2016 en France et souhaite convaincre Arsène Wenger de le rejoindre dans ce défi. Par contre, il ne souhaite pas travailler avec Didier Deschamps, à cause notamment de sa proximité avec Jean-Pierre Bernès.

 

Jean-Michel Larqué confirme également ce matin sur RMC cette information. Pour lui, Noël Le Graët a définitivement arrêté son choix après l’émission “Canal Football Club” où il a été confronté de manière rugueuse à Dugarry et Menes.

 

Bref, comme on le dit depuis plusieurs mois : “tout ça pour ça”… Avoir coulé Bordeaux pour finalement jeter Blanc deux ans après, c’est risible, triste et frôle l’incompétence.