Constantin : “Je n’ai jamais croisé ni insulté Khazri”

File picture shows FC Sion's President Christian Constantin during his team's Swiss Super League soccer match against FC Zurich (FCZ) in Sion, July 16, 2011. Celtic were reinstated to the Europa League September 2, 2011, after Swiss club Sion, who beat them in the playoffs, were kicked out of the competition after fielding ineligible players, UEFA said. REUTERS/Valentin Flauraud/File (SWITZERLAND - Tags: SPORT SOCCER HEADSHOT)
REUTERS/Valentin Flauraud/File

 

Interrogé par Le Matin sur les insultes racistes qu’il aurait proféré à l’encontre de Wahbi Khazri, le Président du FC Sion, Christian Constantin, se défend. « Je ne vais pas apporter un démenti à des propos que je n’ai pas prononcés réfute catégoriquement avoir commis un quelconque dérapage verbal […] Je ne me sens nullement concerné. On m’accuse d’avoir soi-disant prononcé ces propos dans le couloir, alors que je n’y étais tout simplement pas. J’étais encore dans la tribune quand cela se serait passé. En plus, tout est au conditionnel. Quand je suis descendu à la fin du match pour aller féliciter l’équipe, Khazri n’y était plus. Je ne l’ai jamais croisé ni insulté. D’ailleurs, pourquoi l’aurais-je fait alors même que l’on gagnait et que l’on vivait une soirée parfaite ? […] On m’a rapporté que l’on parlait d’un Daniel Constantin. Or chez nous, dans le club, hormis moi, il y encore mon fils Barthélémy ainsi qu’un Bertrand Constantin, qui s’occupe des supporters […] ».