Frédéric Meyrieu : “Je ne suis pas sur la feuille de match, mais juste 14e homme, lors de cette finale de la coupe 1986 perdue contre Bordeaux”

Dans La Provence, l’ancien joueur bordelais Frédéric Meyrieu, est revenu sur son meilleur souvenir avec Marseille. “D’abord, ma signature en 1984. Extraordinaire. L’OM remontait, j’arrivais
avec Patrice Eyraud, Gérard Gili nous avait recrutés pour le centre de formation. C’est encore lui qui me titularise en finale de la coupe de France en 1989, contre Monaco, dans un Parc acquis à la cause olympienne, où je suis impliqué sur l’ouverture du score en piquant le ballon à Puel. Trois semaines avant, je suis encore tout près de Franck Sauzée quand il met ce but fantastique qui nous permet de battre le PSG et de foncer vers le titre de champion”.

Mais également son pire souvenir avec le club olympien. “Je ne suis pas sur la feuille de match, mais juste 14e homme, lors de cette finale de la coupe 1986 perdue contre Bordeaux sur un lob de Giresse à la 118e minute. J’avais 18 ans”.