Christophe Jallet : “Aujourd’hui, on oublie un peu trop l’histoire. Les clubs ne se sont pas construits en un jour, il faut toujours respecter ce qui s’est fait dans le passé”

Christophe Jallet, pour Girondins4Ever, a évoqué le rachat des clubs français par des fonds d’investissement, traitant en parallèle de la perte d’identité de ces clubs, comme surement les Girondins de Bordeaux.

“Je regrette pour Bordeaux, mais un peu pour tous les clubs aujourd’hui. Ca s’est passé au PSG aussi, le logo a été changé, il y a pas mal de club qui le changent, qui évoluent. Il y a des inconvénients et des avantages. On a des repreneurs qui parfois investissent beaucoup et se sentent légitimes pour modifier les choses. Ce sont eux les patrons et on n’a pas grand-chose à dire. Mais c’est vrai qu’aujourd’hui, on oublie un peu trop l’histoire. Les clubs ne se sont pas construits en un jour, il faut toujours respecter ce qui s’est fait dans le passé. Le passé, on ne le changera pas. Mais on ne sait jamais ce qui peut arriver. Je pense qu’aujourd’hui, que ce soit dans le foot ou en général, on a un peu tendance à oublier nos racines et nos valeurs malheureusement. Et ça donne parfois des quiproquos, notamment au sein du football. Ca peut amener des discordances entre les historiques et les nouveaux. Parfois, ça se passe très bien, les supporters sont contents qu’il y ait un repreneur qui investisse et qui fasse évoluer l’équipe dans le bon sens. Mais quand ça se passe moins bien sportivement, on a toujours plus de facilité à faire ressortir les mauvais côtés, c’est sûr !”.

Retrouvez l’intégralité de l’interview de Christophe Jallet ICI, sur Girondins4Ever