Lilian Laslandes : “Je me souviens qu’avec Wiltord on se regardait à chaque fois qu’on prenait un but et on se disait : ‘On en est où là ? Ça fait combien maintenant ? Quatre, cinq ?'”

Dans L’Equipe, et surtout des propos relayés par son journaliste Emery Taisne, Lilian Laslandes s’est souvenu de ce 6-0 encaissé par les Girondins de Bordeaux à Parme.

“Le dernier sur un but gag… Notre défenseur Saveljic croit entendre l’arbitre siffler lors d’une action dans notre surface de réparation. Il prend alors le ballon avec les mains, il le pose vite et l’arbitre qui n’a pas sifflé indique le point de penalty. Saveljic va voir l’arbitre et lui dit : “Ce n’est pas possible.” Il va même voir le tireur (Abel) Balbo pour lui dire : “Allez, tu ne vas pas marquer sur une action comme ça.” Et l’autre lui répond un truc du genre : “Va te faire…” Et il transforme le péno. (Rires) Pendant ce match, les minutes ont été longues. Je me souviens qu’avec Wiltord on se regardait à chaque fois qu’on prenait un but et on se disait : “On en est où là ? Ça fait combien maintenant ? Quatre, cinq ?” Tout leur réussissait. Moi, je n’avais jamais encaissé un 6-0… »