Ulrich Ramé : “En l’espace de quatre ans, on est passé d’une cinquantaine de licenciées à aujourd’hui 120. On doit aussi se positionner comme fer de lance de la région”

Ulrich Ramé se montre ambitieux pour les professionnelles des Girondins de Bordeaux, mais entend développer cette section notamment au niveau de la formation. « Il y a trois points importants. Aujourd’hui, la Fédération réfléchit à développer ce concept de centre de formation pour les filles. Il y a une vraie réflexion entamée depuis un certain nombre de mois déjà, qui risque de voir le jour sur 2021. Le club veut s’y orienter. Aujourd’hui, la stratégie par rapport aux jeunes, c’est de pouvoir collaborer avec le Pôle Espoirs de Bordeaux. On a 80% de notre équipe de U19 nationaux qui y est, et elles fonctionnent aussi très bien. Depuis deux ans, nous nous qualifions pour le championnat Elite qui regroupe les six meilleures équipes françaises. On a ce potentiel-là, cette facilité de travailler avec ce Pôle Espoir. Maintenant, en parallèle en fonction des décisions qui seront prises au niveau Fédéral, c’est de pouvoir travailler sur notre formation, et venir encore renforcer, et à terme de pouvoir amener le maximum de jeunes joueuses vers l’équipe première, tout en maintenant notre niveau. Par le passé, sur les trois dernières années, on a quand même intégré chaque saison une ou deux joueuses de nos U19 dans notre groupe professionnel ».

Et le constat est simple : de nombreuses jeunes filles ont été intégrées ces dernières années à la section des Girondins. « En l’espace de quatre ans, on est passé d’une cinquantaine de licenciées à aujourd’hui 120. C’est une bonne évolution. Il y a beaucoup de clubs dans la région, en Nouvelle Aquitaine, qui ouvrent leur section féminine. On doit aussi se positionner comme fer de lance de la région et pour le moment, c’est plutôt positif. Le staff et les structures se sont professionnalisés, l’équipe s’est professionnalisée aussi. Petit à petit, les moyens sont mis, et les performances sont là, à travers de l’exigence et la volonté. Le football développé aujourd’hui est représentatif de l’idée que l’on peut avoir du football bordelais ».

FCGB

Retranscription Giorndins4Ever