Etienne Didot : « En sélection, il ne donne pas l’impression d’être au-dessus du lot, parce qu’on le met en difficulté. J’espère qu’en étant dans l’axe à Barcelone, il passera le cap »

Arnaud Hermant s’est posé des questions sur la réussite de Jules Koundé, l’ancien joueur des Girondins de Bordeaux, au FC Barcelone, qui est l’étage au-dessus du FC Séville.

« Est-ce qu’il est capable d’être à ce niveau-là ? D’être dans un club de ce niveau ? De répondre aux exigences d’un tel club ? Il y a des joueurs qui, à un moment, sont très forts, mais n’arrivent pas à jouer dans des structures comme celles-là, pour différentes raisons, comme le niveau, la concurrence, la pression. Il y a des interrogations quand même ».

Etienne Didot réagit également au même sujet.

« Est-ce sur Jules Koundé, on a plus de réserves quant au haut niveau, en comparaison d’Aurélien Tchouaméni ? Oui, on peut se dire que quand on passe dans des tops clubs, qu’il y a toujours un dernier échelon, qu’il y a toujours des joueurs qui butent et qui n’y arrivent pas. Après, s’il a la chance déjà de jouer dans l’axe… Parce que moi, quand je le vois à droite avec la sélection, je n’y arrive pas, on ne le met pas dans de bonnes conditions. En sélection, il ne donne pas l’impression d’être au-dessus du lot, parce qu’on le met en difficulté. Mais j’espère qu’en étant dans l’axe à Barcelone, il passera le cap, même si on n’en a pas non plus les certitudes ».

La Chaine L’Equipe

Retranscription Girondins4Ever