Clément Carpentier : « On se retrouve finalement exactement dans la même situation qu’il y a un an, la même galère »

Sur France Bleu Gironde, le journaliste Radio France Clément Carpentier, s’est exprimé sur les mesures de la DNCG à l’encontre des Girondins de Bordeaux.

« Si le mercato devait s’accélérer dans les prochains jours, il va forcément être ralenti avec notamment un encadrement de la masse salariale à respecter, et le fait de devoir vendre des joueurs avant d’acheter des nouvelles recrues dans les prochaines semaines. Pour ceux qui ont suivi le dossier des Girondins ces dernières années, on se retrouve finalement exactement dans la même situation qu’il y a un an, la même galère. Les dirigeants devront surement attendre la dernière semaine voire le dernier jour du mercato pour réaliser certains recrutements. Ce qui est sûr c’est qu’à l’instant T les Girondins ne peuvent pas demander les homologations de contrat des trois recrues officieuses du club, Yoann Barbet, Vital N’Simba et Jonas Lössl. Ils doivent tout simplement se séparer d’un ou deux joueurs afin d’alléger la masse salariale. Il est très peu probable que de nouveaux joueurs puissent être alignés du côté de Rodez samedi ».

Plusieurs joueurs bordelais devront donc quitter le club prochainement.

« En première ligne on retrouve Hwang Ui-Jo. Les discussions sont avancées avec Nantes, les Canaris ont refait une offre à Bordeaux lundi, mais toujours pas d’accord total aujourd’hui. Pour les autres, c’est un peu plus compliqué car pour l’instant le club avait fixé des prix assez hauts. 10 millions d’euros pour Junior Onana, et des clubs italiens ne sont prêts à mettre que 6 millions d’euros sur la table. Pour Rémi Oudin, le club en demande 4M€. Peut-être que la situation va pousser la direction actuelle à revoir ses tarifs car il va bien falloir vite revendre pour pouvoir se renforcer dans les prochaines semaines ».

Retranscription Girondins4Ever

https://twitter.com/clementcarpet/status/1554726202916671489?s=20&t=wEB-BvAatTspNeLe9owLSg