Hwang Ui-Jo refuse d’être prêté à l’Olympiakos, ce qui bloque pour l’instant son transfert à Nottingham Forest

(Photo by Franco Arland/Icon Sport)

Le feuilleton Hwang Ui-jo n’est pas encore terminé. Alors qu’il dispose de plusieurs offres, dont certaines qui ont même été acceptées par la direction bordelaise, le Coréen n’a pas encore quitté la Gironde.

Pas plus tard que ce matin, Waldemar Kita expliquait que l’attaquant des Girondins avait refusé le FC Nantes, préférant aller à l’étranger. « Antoine l’a dit, il voulait Hwang (Bordeaux) mais Hwang ne voulait pas venir, il voulait l’étranger. Quand un joueur ne veut pas, tu fais comment ? ». Est-ce qu’il donnera la même réponse à Brest, qui a récemment augmenté son offre pour faire face à la concurrence des clubs anglais ? (lire : ICI). Certainement, pour prendre la direction de la Premier League, ce qui semble vraiment être son souhait premier.

Après Wolverhampton (lire : ICI), c’est Nottingham Forest qui s’est positionné sur l’avant-centre des Girondins de Bordeaux. Oui mais voilà, selon l’Equipe, « le club anglais souhaite le prêter dans la foulée à l’Olympiakos, qui partage le même propriétaire, Evangelos Marinakis ». C’est donc là le problème puisque « le Coréen ne serait pas emballé par cette perspective », toujours selon le quotidien sportif. Les négociations ne sont pour l’instant pas terminées entre les deux clubs. Pour rappel, Hwang Ui-Jo est encore sous contrat jusqu’en juin 2023.