Pierre Bouby : “Il se prend trop pour un premier relanceur. C’est un bon gardien, mais il a coûté des pions à Bordeaux”

Sur ARL, l’ancien milieu de terrain, et désormais consultant pour La Chaine L’Equipe, Pierre Bouby, s’est exprimé sur le portier des Girondins de Bordeaux, Gaëtan Poussin. Il conseille au bordelais de plus se concentrer sur ses gestes décisifs plutôt que d’avoir ce rôle de premier relanceur.

« Quand on me dit que c’est le premier relanceur, pour moi il se prend trop pour un premier relanceur. C’est-à-dire qu’il dépasse un peu sa fonction. Honnêtement, je trouve que c’est un bon gardien, capable d’être décisif et de ramener des points. Mais après, il faut qu’il ait cette rigueur. Sur ce but à Sochaux, il doit faire l’arrêt. Je ne sais pas pourquoi il ne met pas les deux mains. Pour moi, c’est clairement une faute de main, et il a coûté des pions à Bordeaux. La première fois que je l’ai vu jouer, c’est quand il avait fait le match amical contre Orléans, et je l’ai trouvé beaucoup trop serein avec ses pieds, comme s’il était vraiment le premier relanceur. Je ne sais pas si c’est ce qu’on lui demande, mais je pense que ce n’est pas forcément rassurant ni pour lui, ni pour son équipe. Je pense qu’il pourrait être plus concentré et plus décisif sur sa ligne à faire ses arrêts, à rassurer sa défense. Encore une fois, je trouve que c’est un bon gardien, mais je ne pense pas qu’il se mette beaucoup de rigueur. Peut-être qu’il a un excès de confiance de temps en temps. Et en même temps, il ne savait pas s’il allait être numéro 1 ou non quand il y avait l’autre gardien (Jonas Lôssl, ndlr) cet été. Et c’est une invention ça… Quand tu es gardien de but, que tu sois numéro 1 ou numéro 2… Pour Donnarumma, Navas est parti, et il n’est pas meilleur. C’est une question de mental. Si tu as envie d’être numéro 1 et que tu es fort mentalement, tu seras numéro 1, basta. C’est la même chose qu’un défenseur central qui veut être titulaire et qui a un bon jeune qui arrive derrière : il faut s’adapter […] Le jeu au pied, on verra plus tard… Je l’ai vu faire des relances plein axe parfois, tendues, comme s’il était à l’entrainement, pour mettre une galette. Sauf que le mec au milieu, c’est Badji, il va prendre un défenseur dans le dos, pleine nuque, il va se faire découper : ce n’est pas un cadeau pour un attaquant, ça ».

Retranscription Girondins4Ever