Une pitoyable défaite

Aucune réaction en seconde période, mis à part les timides tentatives de Jaroslav Plasil et Anthony Modeste, qui ont le mérite d’être présentes. Heureusement, les joueurs sochaliens ont levé le pied après le repos, et n’ont pas enfoncé le clou plus profond qu’il ne l’était déjà.

 

Qu’attendre également des tensions après la sortie de Michaël Ciani …