Gillot “Un challenge à relever”

Voici la traditionnelle conférence de presse d’avant-match de Francis Gillot. Il évoque la fin du championnat et les ambitions que peuvent encore nourrir ses joueurs. Et pour lui, cela passe par une victoire ce lundi à Auxerre. Il sait que la tâche qui les attend ne sera pas rendu facile par des Auxerrois qui eux se battent pour rester en L1 la saison prochaine. Enfin, il revient sur les retrouvailles qui aura lieu entre Jean-Guy Wallemme, l’entraîneur d’Auxerre et lui.

 

 

Découvrez la conférence de presse de Francis Gillot

 

 

Bonjour Francis. Vous vous apprêtez à faire la passé de 4, pour la 1ère fois de la saison…

 

Oui, c’est un bon challenge. La 1ère, fois, nous avions raté la passe de 4 contre Montpellier. Si nous voulons revenir sur 1, 2 ou 3 équipes, il va falloir faire le plein. Nous verrons après Auxerre et par rapport aux autres résultats. Ce serait intéressant. Cependant, Auxerre redresse la tête en ce moment. Je les ai vus jouer contre Brest, ils étaient très bons. A Dijon, ils ont également bien géré et ont gagné 0-2. Ils relèvent la tête et cela sera encore un match compliqué évidemment. Ils se doivent de gagner et je pense qu’ils vont attaquer. Après, ils vont à Marseille et reçoivent Montpellier. Il leur faut 3 points. Cela sera peut-être un match où nous aurons des espaces dans leur dos. Cela sera intéressant.

 

 

Suite à votre victoire à Sochaux (0-3), vous sentez-vous obligés d’être à votre meilleur niveau à Auxerre, pour tenir un rôle d’arbitre ?

 

Oui, évidemment, nous jouons pour gagner partout. Nous sentons les joueurs concernés par ce challenge. Il y a une bonne ambiance à l’entrainement, ainsi que de l’investissement. Il ne reste que 15 jours et nous avons pourtant l’impression que nous sommes en début de saison. Les joueurs voient qu’il y a de la concurrence car il n’y a pas beaucoup de blessés. Les places sont chères et il faut se bouger pour être dans le 11. Cela fait une émulation et c’est intéressant.

 

 

Vous allez retrouver Jean-Guy Wallemme, avec qui vous avez formé la charnière centrale à Lens. Est-ce un moment particulier ?

 

Oui, cela me fera évidemment plaisir de le revoir (sourire, ndlr). J’ai joué je ne sais plus combien d’années avec Jean-Guy en charnière centrale. Cela reste un bon souvenir. Je l’ai évidemment revu depuis. Il a pris ma place à Lens, pas directement, quelques entraineurs après. C’est quelqu’un que j’apprécie. Nous avons eu de bons moments ensemble.

 

 

 

 

Cela vous surprend-il qu’il soit devenu entraineur ?

 

Non, pas du tout. Les défenseurs centraux deviennent souvent entraineurs. Ils ne courent pas beaucoup, commandent et replacent (sourire, ndlr). C’est le même constat pour les gardiens.

 

 

A-t-il changé le jeu d’Auxerre ?

 

Je les ai vus contre Brest. Offensivement, ils n’avaient jamais été à la fête comme ça. Oliech risque d’être de retour. Ils ont un potentiel offensif. Ils retrouvent également Traoré. Il est très bon, notamment sur coup de pied arrêté. Il avait fait un très bon début de saison avant de se blesser. Il me semble qu’il compte 9 buts. Ils récupèrent des joueurs importants, avec Ndinga aussi. Jean-Guy a peut-être cassé la routine. Je n’en sais rien, je ne sais pas comment il a procédé. Les retours des joueurs importants au sein du groupe, participent à leur remontée.

 

 

Auxerre a un calendrier vraiment compliqué pour cette fin de saison. Pensez-vous qu’ils auront envie de vous rentrer dedans d’entrée ?

 

Oui, je pense qu’ils agiront de la même façon que contre Brest. Ils essaieront de marquer très vite. Cela va se jouer sur la 1ère mi-temps. Si cela reste à égalité, ça risque d’être un peu tendu. Essaieront-ils de se découvrir ou se contenteront-ils d’un point, je ne sais pas. Cependant, au vu de leur calendrier, je pense qu’ils se doivent de gagner contre nous.

 

 

 

 

Vous jouez un lundi. Est-ce difficile à préparer ?

 

Non, pas du tout. C’est comme d’habitude.

 

 

Vous jouez lundi en raison de la commémoration de Furiani. Quel est votre sentiment à ce sujet ?

 

C’est logique. Il faut respecter cela. Pour nous, cela ne pose aucun problème de jouer un lundi.

 

 

Michaël Ciani sera-t-il rétabli pour cette rencontre ?

 

Oui, cela va aller. Il s’entraine. Il a l’œil un peu fermé, mais ça ira.

 

 

 

 

Quels sont les absents ?

 

Il y  a Kim, Greg Sertic et Poko qui va bientôt se faire opérer du genou. Il devrait en avoir pour 3 mois.

 

 

source: girondins.com