Triaud: « L’objectif, c’est de gagner »

 

 

Les Girondins de Bordeaux ne cessent d’être houspillés par les différents médias sportifs depuis de nombreux mois, tantôt sur l’aspect financier, tantôt sur leurs performances sportives ou leur niveau de jeu. Dans un entretien accordé à Reuters, Jean-Louis Triaud a tenu une nouvelle fois à défendre les résultats de son club, en remportant notamment une Coupe de France la saison passée, et se montre serein concernant la saison à venir :

 

« Depuis seize, dix-sept ans que je suis dirigeant dans ce club, aucune équipe mis à part Lyon n’a gagné autant de trophées que Bordeaux. Dans un contexte difficile, si je regarde les dernières années, je me dis que ce n’est pas si mal que ça. (…) On finit la saison dernière avec une Coupe de France, ce que 19 clubs de Ligue 1 auraient bien aimé faire. (…) Nous sommes très serein. Je pense que nous avons un effectif qui nous permet de tenir la route dans ce championnat. Avec des joueurs qui se connaissent bien, un vestiaire qui est serein, où il n’y a pas de clans… Pourquoi cela ne fonctionnerait-il pas? »

 

 

Au niveau économique, la situation serait sur la bonne voie selon les propos du président bordelais, confiant notamment avoir divisé son déficit prévisionnel, estimé à 20M€ la saison dernière : « Cette année, on repart avec une situation qui va être encore améliorée. » Toutefois, les Girondins ne feront pas de folies sur le marché des transferts : « La règle n’a pas changé. Un départ, une arrivée. Et puis il y a quelques joueurs qui n’ont pas eu beaucoup de temps de jeu et qui n’ont aucune chance d’en avoir plus qui peuvent partir. »

 

 

Au niveau des objectifs, Jean-Louis Triaud ne déroge pas à ses habitudes. Ou si peu. Le président bordelais réclame en effet à ses joueurs de « gagner le plus possible de matches ». Toutefois, il semble avoir fixé pour objectif d’obtenir une qualification pour une compétition européenne au terme de la saison.

 

« C’est bon psychologiquement pour les joueurs, ça leur permet de se frotter à d’autres championnats et de progresser. Cette année, on la joue mais on ne saura qu’après le tirage quelles peuvent être nos chances de sortir des groupes. (…) Il nous faut jouer nos matches à fond, ne jamais avoir de regrets. Alors pour moi, si on doit gagner nos matches 1 à 0 par un but du genou à la dernière minute, ça me va, l’objectif c’est de gagner! »

 

 

 

Crédits photo : Reuters