Sénac : “Courbis me donnait dans la main une poignée de gros sel”

Rolland Courbis iconsport_onz_220892_85_04(2)

 

Didier Sénac s’est exprimé sur le sujet des superstitions qu’ont pu avoir les joueurs ou les entraineurs au stade Chaban Delmas. Et il raconte une anecdote, l’année où il était remonté en première division et que son entraineur était Rolland Courbis.

 

“Lorsque nous sommes remontés en L1 après notre rétrogradation administrative, Rolland Courbis s’est assis sur le banc en juin 1992. J’étais alors capitaine, et, avant chaque match, Rolland, une personne très superstitieuse, me donnait dans la main une poignée de gros sel juste avant de sortir du vestiaire. Je devais la jeter sur la pelouse quand je pénétrais sur le terrain pour chasser les mauvais esprits. Je prenais toujours le ‘talisman’ de Rolland dans la main gauche. Sauf une fois, mais je suis incapable de dire à quelle occasion, je le prends de la main droite. Un adversaire me tend la main pour me saluer et, là, je me retrouve gêné aux entournures. Précipitamment, je passe le sel dans ma paume gauche. Je revois encore le visage du joueur me demandant : ‘Que fais-tu ? C’est quoi dans ta main ?’ Et je m’entends encore lui répondre ‘T’occupe, c’est rien !’ Laisse tomber ».

 

France Football

Retranscription Ggirondins4ever