Stéphane Martin : “Il y a toujours un truc qui se passe, il va y avoir un joueur qui va arriver en retard à l’entrainement…”

Stéphane Martin

 

Lors de l’émission ‘Le Vestiaire’, Stéphane Martin est revenu sur son expérience de plus de 18 mois en tant que Président des Girondins de Bordeaux. « J’ai adoré. On a tendance à avoir beaucoup de critiques et de clichés sur le milieu du foot, et j’ai été agréablement surpris. La dimension publique, il n’y en a aucune dans mon ancien métier, car avant la crise des surprimes, on ne parlait pas de nous, on était contents, on vivait cachés. Le trading est un métier qui bouge beaucoup, ce ne sont pas des plans à six mois, un an. C’est vrai qu’il y a l’immédiateté dans le football qui est fantastique. Tous les trois jours il y a un match, tous les jours il se passe un truc. De ce point de vue-là il n’y a pas de routine. C’est dur quand on vient du trading de passer sur un job entre guillemets normal. Dans le foot, tous les jours il y a un truc qui se passe, il va y avoir un joueur qui va arriver en retard à l’entrainement… ».

 

Comment se passe une journée type ? « Il n’y a pas tellement de journée type, c’est assez varié. Mais j’arrivais au club le matin, je regardais un peu les emails et les trucs urgents. J’aimais bien passer au vestiaire. Après, on a la chance au club d’être tous ensemble, que ce soit le centre de formation, les pros, les secteurs administratifs et commerciaux. Le midi, il y avait souvent des déjeuners avec des partenaires, ou sur l’aspect commercial. Et l’après-midi c’était plus sur la partie non-sportive du club, c’est ce qui est aussi intéressant dans un club de foot. Il y a pire comme travail oui (sourire) ».

RMC

Retranscription Girondins4Ever