Vincent Romain : “Il joue aux échecs et adore ça, il fait pas mal de Rubik’s Cube aussi. Il lit aussi de la philosophie, du Socrate, du Nietzsche…”

Vincent Romain, journaliste Sud Ouest, a voulu mettre en avant l’état d’esprit de la recrute des Girondins de Bordeaux, Hatem Ben Arfa, notamment vis-à-vis du penalty qu’il laissa à Jimmy Briand face à Nîmes. « Il vient d’arriver, il n’a pas envie de faire de vagues deux-trois semaines qu’il ait débarqué dans un club. Là, Jean-Louis Gasset a expliqué qu’il avait désigné Ben Arfa comme tireur si un penalty venait à être sifflé. Apparemment, Ben Arfa n’a même pas esquissé un geste parce que Jimmy Briand a expliqué qu’il était allé le tirer naturellement… Mais n’empêche que cela traduit un bon état d’esprit de Ben Arfa. Il n’est pas là juste pour prendre un dernier contrat, son salaire, non… Il est là parce qu’il a envie de s’intégrer, de bien jouer, que l’équipe soit performante ».

Ca, c’est sur le terrain. Mais en dehors du football, comment est le néo-bordelais ? Si une part de mystère persiste, le journaliste donne quelques pistes. « Cela fait partie des choses qui surprennent un peu quand on creuse, on apprend qu’il joue aux échecs et qu’il adore ça, qu’il fait pas mal de Rubik’s Cube aussi. Il lit aussi de la philosophie, du Socrate, du Nietzsche. C’est d’autant plus surprenant que quand il arrive au centre de formation de Lyon, les éducateurs lyonnais découvrent un gamin qui, sur le niveau scolaire, est très en retard. Aujourd’hui, finalement, il lit de la philo. Raymond Doménéch, avec qui j’ai discuté, m’expliquait que pendant des rassemblements en équipe de France, il avait des discussions en tête à tête avec Hatem Ben Arfa, et qu’ils discutaient littérature, psychologie… Encore une fois, ce n’est pas quelque chose qui se devine quand on voit Hatem Ben Arfa en conférence de presse, sur un terrain ou en zone mixte. Ce n’est pas quelqu’un qui montre tout ça. Hatem Ben Arfa est quelqu’un de casanier, de très secret. Son entourage direct n’a pas souhaité en dire davantage sur ses hobbies hors du foot, mais on sait qu’il aime le cinéma. Il a fait une ou deux apparitions dans des courts-métrages, il adore le rap, il regarde un peu les galeries d’art car il se dit que c’est potentiellement une reconversion. C’est quelqu’un de très ouvert, et pas du tout obnubilé à 100% par le foot. Il a plein d’autres centres d’intérêt à côté ».

Retranscription Girondins4Ever