Nisa Saveljic : “J’ai mal au cœur. Si tu mets un selfie sur Instagram après avoir perdu un match alors que je suis le directeur sportif, tu vas oublier Instagram toute ta vie”

(Photo by Pierre Costabadie/Icon Sport)

Nisa Saveljic, pour GirondinsAnalyse, s’est longuement exprimé sur la situation actuelle des Girondins de Bordeaux.

“J’ai mal au cœur. Si j’ai l’autorisation et que je travaille aux Girondins à la place d’Alain Roche, j’ai du respect pour Alain Roche et c’est une grande personne, mais je prends tous les joueurs pendant 15 minutes et il y aurait un silence. Parce qu’avec un comportement comme celui-là, tu peux perdre un match. Je suis d’accord avec Jean-Louis Gasset, quand il parle en conférence de presse, et peut-être que ça ne plait pas aux supporters, ça ne plait pas aux joueurs, mais c’est quelqu’un qui dit les choses comme il le sent. Donc si l’équipe ne répond pas, qu’ils ne trouvent pas la solution, qu’ils aillent voir ailleurs. Tu peux perdre des matches comme j’en ai perdus contre Parme 6-0, mais on se réunit et on se dit les choses en face. Je me rappelle du carton ridicule que j’ai pris contre Lyon où on a perdu 3-0, Elie Baup ne m’a rien dit mais Michel Pavon, avec qui j’avais de bon rapport, m’a coupé en deux. Je n’ai pas répondu et pourtant j’ai un fort caractère. Si quand tu perds un match, tout va bien, que tu vas à la maison tranquille avec ton salaire, boire un bon vin, manger des huitres et que tu reviens le lundi comme si tout allait bien, ça ça ne va pas. C’est pour ça que j’ai un message pour Alain Roche mais peut-être que ce n’est pas sa personnalité, mais imaginez si Bordeaux descend, tout le monde va continuer à manger des huîtres. Moi dans ces conditions, ils mangent des pierres car ce n’est pas possible. Tu peux perdre le match ce n’est pas grave. Mais l’ambiance… Je discute avec Benoit Costil, qui est une extraordinaire personne, Koscielny, c’est une grande personne car il a réussi sa carrière. Mais seulement deux joueurs, ils ne peuvent pas. Si tu mets un selfie sur Instagram après avoir perdu un match alors que je suis le directeur sportif, tu vas oublier Instagram toute ta vie. Je comprends que la situation n’est pas bonne, les résultats ne sont pas là, on change l’entraineur. Mais si on joue avec l’état d’esprit, on crée une ambiance en sortant des situations ensemble. Le coach n’est pas magicien”.

Retranscription Girondins4Ever