Nicolas Le Gardien : “Arrivera le moment où ils vendront, ou ils décideront de remettre de l’argent pour combler les pertes et ‘on verra l’année prochaine’”

Dans le dernier Sportcast de Sud Ouest, Nicolas Le Gardien s’est projeté sur la suite de King Street aux Girondins de Bordeaux, à savoir si le fonds d’investissement allait poursuivre encore une saison dans le but d’avoir plus de visibilité, ou essayer de vendre le club au plus vite.

« Dans ce qui va se passer dans les mois voire l’année qui vient, il y a une chronologie. Il faut d’abord avoir le verdict de cette crise des droits TV, qu’ils sachent ce qu’ils vont récupérer sur cette saison. Et savoir quels vont être les droits TV versés parce que c’était quand même jusqu’en 2024… Une fois qu’ils auront ça, ils auront déjà un produit qu’ils pourront présenter à d’éventuels acheteurs, ce sera plus facile pour eux de définir un prix éventuel. Ils auront aussi plus de visibilité sur les résultats sportifs de cette saison, sur les éventuelles ventes de joueurs… Une fois qu’on aura cette sortie de crise des droits TV, et du Covid aussi, à ce moment-là eux pourront retourner vers les éventuels acheteurs intéressés, et ces acheteurs devront aussi se positionner. Arrivera enfin le moment où ils vendront, ou ils décideront de remettre de l’argent pour combler les pertes et ‘on verra l’année prochaine’. Mais ce scénario-là, pour un fonds d’investissement, c’est assez improbable par la nature même du propriétaire ».

Retranscription Girondins4Ever