Marc Planus : “Cette ovation… Un salarié m’avait dit ‘tu sais, j’étais là quand Alain Giresse est parti, il n’a pas eu un quart de ce que tu as eu, garde ça dans ta tête’”

Caroline Blumberg / Icon Sport

Marc Planus a été l’homme d’un seul club, les Girondins de Bordeaux, pendant 26 ans. L’ancien défenseur central bordelais explique qu’il gardera comme plus grande fierté sa sortie, ses deux derniers matches et notamment celui à Lescure.

« Ma plus grande fierté, c’est quand j’ai arrêté, de voir ce stade se lever pendant une minute pour moi. Quand on se retourne à la fin d’une carrière, on peut regarder les trophées que l’on a gagnés, mais cela reste le footballeur. Là, les gens me connaissaient, beaucoup de gens dans le stade me connaissaient, c’était plus pour remercier l’homme. Les trophées, ça passe, mais de remercier l’homme c’est plus important. Que les gens disent que j’ai tout donné avec mes qualités, mes défauts, mes limites. De m’avoir donné cette ovation… Il y a un salarié du club qui était là depuis aussi longtemps que moi, depuis 27 ans, et il m’a dit ‘tu sais, j’étais là quand Alain Giresse est parti, il n’a pas eu un quart de ce que tu as eu, garde ça dans ta tête’. Et ça, c’est ce qu’il y a de plus important pour moi. C’est ce que j’ai essayé de véhiculer avec mes capacités, mes limites, mes défauts, mais j’ai donné ce que je pouvais au football et aux Girondins. Les gens me l’ont rendu comme ça. Que ce soit l’équipe de France que j’ai connue, ou la Ligue des Champions et les trophées, ça ne vaut pas ce que j’ai eu quand je suis parti ».

Telefoot

Retranscription Girondins4Ever