Laurent Koscielny : “Il faut être costaud pour aller jusqu’en fin de contrat. Moi, personnellement, je ne suis jamais allé en fin de contrat parce que je ne me sentais pas capable d’y aller”

Laurent Koscielny a répondu à la question de savoir si dans un groupe, comme celui des Girondins de Bordeaux, on sentait qu’un joueur était en train de lâcher, comme cela peut être le cas pour les joueurs en fin de contrat.

« Oui, on peut le sentir. Après, on essaie de le garder dans le groupe, avec le bon état d’esprit, lui parler régulièrement parce que ce sont des personnes qui ont été importantes pour l’équipe. Après, ils ont le futur en tête, inconsciemment, ils ont peur de la blessure. C’est quelque chose qui est difficile à gérer. Il faut être costaud pour aller jusqu’en fin de contrat. Moi, personnellement, je ne suis jamais allé en fin de contrat parce que je ne me sentais pas capable d’y aller. Il faut avoir une certaine force pour aller au bout parce qu’il peut y avoir des aléas qui vous mettent des bâtons dans les roues et à la fin vous vous retrouvez sans club. On essaie d’être positif. Ils ont besoin de nous aussi, de ce groupe, de pouvoir être au meilleur de leurs capacités, être les meilleurs sur le terrain, avoir les meilleures statistiques possibles pour plus tard s’ils veulent partir de ce club, avoir un club où ils peuvent être heureux sportivement, financièrement et au niveau familial ».

Retranscription Girondins4Ever