François Grenet : “Ce sont des adversaires moins sexys que Paris sur le papier, mais quand on est joueur professionnel on ne choisit pas ses matches”

François Grenet, sur France Bleu Gironde, s’est projeté sur les trois prochains matches des Girondins de Bordeaux face à Metz, Brest et Strasbourg.

« Notre vrai championnat est là, complètement. Si on regarde le classement, on va être confrontés à des adversaires directs pour le maintien, parce que c’est là où on est actuellement. Si on veut à la trêve faire un premier bilan et regarder par rapport à l’objectif qui a été affiché par le club, il y a tout intérêt à prendre le maximum de points lors de ces trois confrontations, c’est une évidence. Ce sont des adversaires moins sexys que Paris sur le papier, mais quand on est joueur professionnel on ne choisit pas ses matches quand on est dans cette situation. On doit donner 200% de ce qu’on a à chaque match, quel que soit l’adversaire, à domicile ou à l’extérieur. J’ose espérer qu’ils sauront tirer les enseignements de ce qui n’a pas été, pour prendre les trois points. Il y a trop peu de victoires aujourd’hui, c’est catastrophique. Il faudrait neuf points sur ces trois matches, ce serait l’idéal. Après, s’il y en a six c’est pas mal, sept c’est encore mieux. Le plus possible ! »

Retranscription Girondins4Ever