Jean-Marc Furlan : “Un club de football solide et sérieux, doit avoir des joueurs qui lui appartiennent. Sinon, quand tu arrives en février-mars, les joueurs prêtés pensent surtout à leur intérêt personnel”

Les Girondins de Bordeaux, cet été, ont essayé de recruter “malin”. Ainsi, de nombreux joueurs ont été prêtés, et non pas achetés par le FCGB. Jean-Marc Furlan a répondu à la question de savoir comment l’on pouvait faire fonctionner une équipe à plein régime avec de nombreux joueurs prêtés.

« Excellente question, et très délicate. En fait, lorsque j’étais à Troyes où il y avait des problèmes financiers importants, j’avais dit au Président qu’on devait éviter les prêts de joueurs, ou alors qu’il fallait des prêts avec option d’achat au bout d’un an. Le football est le collectif le plus individuel qui existe. C’est-à-dire que la plupart des joueurs pensent d’abord à leur intérêt personnel. Un club de football solide et sérieux, doit avoir des joueurs qui lui appartiennent. Sinon, quand tu arrives en février-mars, les joueurs prêtés pensent surtout à leur intérêt personnel. Le plus gros travail pour un entraineur maintenant, au-delà du projet de jeu, est surtout dans la gestion des ressources humaines, et de créer une identité très forte, locale ; ce qui est de plus en plus difficile dans le football moderne et professionnel ».

ARL

Retranscription Girondins4Ever