Bordeaux condamné par la FIFA dans l’affaire Thibault Klidjé

Thibault Klidjé, Souleymane Cissé et Kwaku Mawuli Avorgah

Dans l’affaire que nous vous avions révélée il y a maintenant de nombreux mois, celle d’un éventuel transfert-relais concernant l’attaquant togolais Thibault Klidjé aux Girondins de Bordeaux, la FIFA vient de donner une première condamnation à notre club.

En mars-juin 2020, Mawuli K. AVORGAH, directeur de la société MIG Mak International Group, ancien représentant légal du joueur bordelais, accusait les dirigeants de l’époque des Girondins et plus précisément Souleymane Cissé, de complicité avec l’agence SPORTBACK de « pratiques illégales, mafieuses, d’escroquerie et de transfert-relais via un petit club de Brazzaville Amicale Sportive Mbila Sport Club ». Des suites des différentes plaintes déposées auprès de la FIFA par la société togolaise de management sportif MIG, une condamnation vient d’être rendue.

Les Girondins de Bordeaux sont condamnés à payer 90000€ plus des intérêts moratoires au GOMIDO Football Club, le club de provenance de Thibault Klidjé.

La presse africaine assure que cette sanction a été « notifiée au club du Président Gérard Lopez, semble venir mettre le club bordelais dans une situation de rattrapage alors que cette condamnation paraît être la première précédant d’autres probables sanctions à l’avenir ».

En effet, il se pourrait que ce ne soit pas terminé. Le dossier pourrait reprendre mi-janvier.