Christophe Monzie : « Le premier moteur a lâché, et on est même rentré à la rame quasiment, ou à la voile… »

Christophe Monzie est revenu sur la victoire des Girondins de Bordeaux à domicile face à Strasbourg, sur le score de 4-3.

« On aura vu 7 buts comme au match aller, mais pas répartis de la même façon. Ca passe de justesse, heureusement, mais enfin quand même, malgré le triplé de Hwang Ui-Jo et le but d’Alberth Elis, on prend quand même trois buts à la maison. En fait, la leçon de ce match, c’est qu’il faut marquer quatre buts pour gagner. Physiquement, en seconde mi-temps, on est rentré au port avec le moteur de secours. Cela dit bien ce que ça veut dire… Le premier moteur a lâché, et on est même rentré à la rame quasiment, ou à la voile… Il était temps que ça finisse. Bien sûr c’est bien d’avoir marqué quatre buts à Strasbourg, d’autant qu’on restait sur trois matches sans but marqué, mais défensivement je ne suis pas du tout plus rassuré aujourd’hui que je ne l’étais après Rennes. Il y a trois buts, mais il y a combien d’occasions ?! Merci Elis, merci Hwang. En seconde mi-temps on a un bon ratio, une frappe cadrée et un but. On n’est pas malheureux sur cette seconde période où Bordeaux, offensivement, a très peu existé. On ne va pas s’en plaindre. On s’en tire bien, mais que la seconde mi-temps a été longue… […] Rappelons que ce n’est que la deuxième victoire à domicile cette saison, même si elle fut épique. Mais bon, ça bascule du bon côté, on ne fait pas la fine bouche, et surtout vu le contexte, vu de quoi on arrive… »

ARL

Retranscription Girondins4Ever