Nicolas Maurice-Belay : « On n’a pas de choses préparées parce que pratiquement personne ne domine son poste. On fait tout un peu à l’arrache »

Dans le dernier Sportcast de Sud Ouest (lien ICI, ou player en bas de page), Nicolas Maurice-Belay a également fait le constat qu’il manquait au moins deux joueurs aux Girondins de Bordeaux pour cette seconde partie de saison : un défenseur central et un milieu de terrain. Il axa son argumentation sur le milieu de terrain.

« On sent que le petit Tom Lacoux est intéressant, mais la situation sportive est compliquée pour dire que c’est ce joueur-là qu’il faut pour les six derniers mois. L’année prochaine, oui, tu peux commencer avec lui. Mais là, il te faut un mec d’expérience à la Benjamin André. Il faut mettre des brins un peu au milieu, essayer d’être un peu vicieux. Même pour un mec comme Adli, si tu as ça, ça peut le soulager. Son défaut est qu’il se disperse un peu, alors qu’il a besoin d’avoir ce joueur d’expérience qui lui permette de se stabiliser, parce qu’offensivement il a toujours des coups d’éclat. Alors que là, on a un manque d’expérience par ci, par là, et tout ça additionné fait que tu es moins solide, tu n’arrives pas à ressortir les ballons… A force de ne pas ressortir le ballon, de prendre des vagues, tu encaisses des buts et des buts, ta confiance diminue. Il y a une cassure après aussi, surtout, au niveau de l’alchimie de l’équipe. Tu n’as pas ce lien entre tes sorties de balle défensives au niveau du milieu, et le milieu avec l’attaque. Tu as l’impression que tu fais par rapport au ressenti du moment. On n’a pas de choses préparées parce que pratiquement personne ne domine son poste. On fait tout un peu à l’arrache. Ce genre de profil qu’on recherche, va stabiliser tout le monde, calmer tout le monde. Il n’aura peut-être pas de stats, mais on saura que c’est lui le catalyseur de tout ça ».

Retranscription Girondins4Ever