Yon Ecenarro : « Même si on doit aller en Ligue 2, l’exemplarité, le respect de l’institution, ne sont pas des valeurs qu’on galvaude »

Sur France Bleu Gironde, dans l’émission 100% Girondins, Yon Ecenarro, consultant pour la radio, s’est exprimé sur les chances des Girondins de se maintenir ou non dans ce championnat de Ligue 1.

 

« En cas de match nul de Saint-Etienne à Nice, ils auront 5 points d’avance. Si ils font zéro points et nous deux victoires, on repasse devant. Mais il y a Metz qui est devant nous aussi, ne les oublions pas. On n’a plus que Saint-Etienne à regarder, on a Metz aussi. Ils peuvent faire un résultat, on ne sait jamais. Ils reçoivent Angers et ils vont au PSG, qui a fait nul contre Troyes et qui jouera le dernier match de championnat avec les mecs déjà la tête aux vacances à Ibiza. On ne sait jamais d’un match à la vie, à la mort. On l’a vu du temps du grand Olympique Lyonnais, je crois que c’était Grenoble qui était parti gagner à Lyon la dernière journée, ils s’étaient maintenus. Cela peut arriver. »

 

Il nous faudrait presque un cataclysme à la Strasbourg pour reconstruire. Ils étaient descendus vraiment bas et grâce à Marc Keller, ancien joueur du club, ils avaient réussi à remonter les échelons. On ne s’interdit pas d’y penser.

 

« Des clubs l’ont fait oui. Est-ce qu »il faut tomber si bas pour espérer remonter ? Je me dis que quand on tombe très bas, c’est aussi parfois difficile de remonter. Mais oui Bastia l’a fait, Strasbourg l’a fait. En Ecosse les Glasgow Rangers l’ont fait après avoir été rétrogradés en 4ème division. Je ne veux pas penser à ça, je veux penser à la rigueur à la Ligue 2 parce que je pense qu’on y va tout droit.[…] Déjà j’espère qu’il va y avoir une réponse à ce qu’il y a eu Dimanche et sur ce qu’on a entendu qu’il s’est passé Lundi sur le jour off. J’espère qu’il y aura quelque chose de mis en place. Même si on doit aller en Ligue 2, l’exemplarité, le respect de l’institution, ne sont pas des valeurs qu’on galvaude. »

 

Retranscription Girondins4Ever