Christophe Hutteau : « En bas, c’est d’une faiblesse abyssale. Depuis très longtemps je suis dans ce milieu, et j’ai rarement vu si faible. N’ayons pas peur de le dire »

Screen Florian Sabathier

Sur France Bleu Gironde (100% Girondins), l’agent de joueurs/joueuses, Christophe Hutteau, s’est dit espérer que les Girondins de Bordeaux repartiraient bel et bien en Ligue 2 la saison prochaine, et pas plus bas.

« Si c’est la Ligue 2, on signe tout de suite. Je ne suis pas si royaliste, si optimiste. J’espère juste me tromper et que Bordeaux sera en Ligue 2 l’année prochaine. Sous-entendu l’aspect économique va alimenter la chronique dans les prochains jours, les prochaines semaines, voire les prochains mois… Ce sera le feuilleton de l’été, mais je ne me demande qu’à me tromper, et j’espère qu’on aura une équipe l’année prochaine en Ligue 2 ».

Cette saison, en Ligue 1, plusieurs équipes n’ont pas eu le niveau, dont les Girondins : en témoignent le bas du tableau.

« Paradoxalement, le millésime a rarement été aussi spectaculaire. Les équipes du haut se battent également dans un mouchoir de poche, il y a encore 4-5 équipes qui sont susceptibles de disputer la Ligue des Champions la saison prochaine. Ça va se jouer là-aussi sur la dernière journée, peut-être même les dernières minutes et le temps additionnel. Maintenant, effectivement, en bas, c’est d’une faiblesse abyssale. Depuis très longtemps je suis dans ce milieu, et j’ai rarement vu si faible. N’ayons pas peur de le dire. Je sais que ce n’est pas politiquement correct que de dire certaines choses, mais on ne peut pas me taxer de langue de bois ».

L’agent voir une chance dans le fait qu’à l’avenir, il n’y ait que 18 clubs en Ligue 1.

« Oui, passer à 18 clubs, c’est une bonne idée car de toute façon aujourd’hui, l’économie du football français ne lui permet pas de rivaliser avec les autres championnats. On le voit, en Coupe d’Europe on est totalement absent. Là aussi, ce n’est pas une vie de l’esprit ou d’être pessimiste de le dire. A un moment donné, il faut pour cela avoir des effectifs de grande qualité, et pour ça il faut des moyens, et donc il faut resserrer les effectifs. 18 clubs, c’est une bonne chose ».

Retranscription Girondins4Ever