Frédéric Roux : « Les joueurs se sont fait malheureusement lyncher publiquement. Certes on peut dire qu’ils le méritent mais je pense qu’avec le soutien du public on aurait peut-être pu arracher les 3 points »

Sur TV7, dans l’émission 19h Sports, Frédéric Roux, ancien gardien des Girondins, a évoqué le dernier match à Brest.

 

« J’espère que l’effectif Girondin a un soupçon de fierté parce que lorsqu’on vient de vivre une telle saison c’est quand même traumatisant mais j’espère en tout cas qu’au fond d’eux-mêmes les joueurs auront à cœur de bien finir cet exercice là. Je ne sais pas quelle équipe va mettre en place David Guion mais toujours est-il que les onze joueurs sur le terrain, j’espère qu’ils auront à cœur de porter dignement une dernière fois ces couleurs. Quand on représente les Girondins de Bordeaux on se doit de donner le maximum à chaque instant. L’occasion pour certains jeunes joueurs de se montrer aussi pour préparer la saison suivante. C’est vrai que ça fait plusieurs semaines qu’on espère un petit sursaut d’orgueil, on l’attend toujours malheureusement et j’espère que ce match nous fera démentir. »

 

Il est aussi revenu sur le match disputé face à Lorient, lors de la dernière journée.

 

« Moi ce qui me déçoit, au-delà du dernier match à la maison c’est l’attitude du collectif depuis plusieurs semaines. A chaque fois on avait l’occasion de revenir dans ce championnat quand bien même les résultats n’étaient pas brillants, bien au contraire, mais les résultats sur les autres stades nous étaient quand même favorables et nous donnaient un petit espoir de maintien. Ce qui m’a surtout déçu et le dernier match à la maison en était le parfait reflet, c’est cette résignation, cette acceptation de la situation. J’avais l’impression au Matmut qu’on avait accepté la situation de descendre lamentablement en Ligue 2 sans aucune révolte. La révolte est venue des tribunes malheureusement. Je dis malheureusement parce que j’attendais forcément un autre comportement des supporters et on avait encore une chance avant le coup d’envoi, de se maintenir et il en a été tout autre. Les joueurs se sont fait malheureusement lyncher publiquement. Certes on peut dire qu’ils le méritent mais je pense qu’avec le soutien du public on aurait peut-être pu arracher les 3 points. Il suffit de se rendre compte de ce qu’il s’est passé à Saint-SymphorienMetz a arraché la victoire dans les derniers instants, porté par leur public. C’est ce qui va peut-être faire la différence à la fin du championnat. »

 

Retranscription Girondins4Ever