Nicolas Tourriol : « Les grands clubs ne meurent pas »

Sur France Bleu Gironde, le journaliste Nicolas Tourriol s’est exprimé sur le fait de ne plus voir les Girondins de Bordeaux la saison prochaine.

« Ah, ça va faire mal. Ca va faire mal parce que nous ne sommes pas habitués à ça. Bien sûr qu’il y a eu la descente au début des années 90, mais c’était administratif. Bordeaux, c’était comment dire – pour moi qui ai quitté la région et qui me suis installé en région parisienne – une fierté, c’était le club qui était toujours là. Alors parfois c’était 4ème, 5ème, le podium… Je me souviens de l’épopée en 2010 en Coupe d’Europe jusqu’en quart de finale. Il y avait quelque chose de rassurant à voir les Girondins jouer. On savait qu’ils visaient le haut du tableau, toutes les saisons se ressemblaient. Depuis quelques temps, c’est moins le cas, mais ce qui me touche vraiment, c’est que ce club-là il va falloir le suivre au minimum et on l’espère en Ligue 2, car il y a quand même beaucoup de gens qui ont des inquiétudes. Mais les grands clubs ne meurent pas. Je pense à Nantes qui est descendu au milieu des années 2000, à Lens aussi j’ai le souvenir d’un soir de 2007 je crois où Lens descend en Ligue 2 contre les Girondins de Bordeaux sur la dernière journée. Et si je parle de Lens et de Nantes, c’est parce qu’il y a de l’espoir. Regardez… Nantes vient de gagner la Coupe de France et Lens a fait une superbe saison. Bordeaux pourra rebondir mais là, il va falloir manger notre pain noir ».

France Bleu Gironde

Retranscription Girondins4Ever