Gérard Lopez : « Il aurait dû être plus dur et avoir plus un effet punitif parfois sur le vestiaire »

(Photo by Caroline Blumberg/Icon Sport)

Le Président et Propriétaire des Girondins de Bordeaux, Gérard Lopez, sur RMC, a répondu à la question de savoir s’il avait été déçu des choix de recrutement d’Admar Lopes, ou de sa gestion du club au quotidien.

« Je ne suis pas déçu sur les joueurs qu’il a pu apporter. Mais il le sait, on en a parlé ouvertement, il sait qu’il aurait peut-être dû être plus dur. C’est exactement le terme. Il aurait dû être plus dur et avoir plus un effet punitif parfois sur le vestiaire, que simplement être… Mais voilà, on apprend tous de nos erreurs ».

A trois mois de la fin, n’a t-il pas senti qu’il fallait qu’il soit présent physiquement pour éviter la Ligue 2 ?

« Non je n’avais pas du tout baissé les bras. Moi, j’échange beaucoup avec l’entraineur et le directeur technique. Ce que vous êtes en train de décrire maintenant, qu’il fallait que je sois plus là au quotidien les derniers mois, ça a l’air d’être une bonne idée après coup, parce que vous avez la boule de cristal. En échangeant avec eux à ce moment-là, ce n’était pas le chemin, ce n’était pas leur besoin, et pas leur demande. Je ne me suis jamais permis de prendre la parole ou d’aller dans le vestiaire m’immiscer sans une demande explicite des gens qui travaillent dedans, parce que ça ne se fait pas ».

Retranscription Girondins4Ever