Gérard Lopez : “Si on peut faire le travail tranquillement, on pense qu’on peut jouer la montée. Par contre, si on est freinés…”

Sur France Bleu Gironde, Gérard Lopez a expliqué pourquoi il avait invité les supporters des Girondins de Bordeaux pour cette rencontre de samedi face à Valenciennes. « Je ne savais pas comment remercier toutes les personnes qui avaient été autour du club, et aussi les supporters, mais également les joueurs quelque part parce qu’avoir plus de monde, c’est aussi très bien pour les joueurs. Ma façon de remercier tout le monde est de leur offrir, la raison pour laquelle on se bat, c’est-à-dire un match de foot, du sportif, et d’un peu oublier tout ce qui se passe autour ».

Puis il évoqua la situation du club, ainsi que les ambition du FCGB pour cette saison, lui qui espère ne pas être contraint par la DNCG après le rendez-vous de mardi prochain.

“D’une part on va prévoir la saison prochaine très très rapidement d’un point de vue “budget”. D’autre part, il y a une réalité sportive : on va être traités avec équité. On a eu une saison très difficile l’année passée, en partie contraints et forcés par par des décisions qui ont été prises en termes d’encadrement. Cette année, on part avec beaucoup moins de dettes, on part avec du cash, on part avec une bande déjà faite, avec des joueurs qui valent beaucoup d’argent. Mais on part souvent avec des décisions comme ça, avec une, ou deux mains, bloquées derrière le dos. Donc on ne joue pas très fair play quand on est obligés de vendre des joueurs que tout le monde sait qu’on doit les vendre. Nous, ce que ce qu’on aimerait, c’est qu’on nous laisse travailler tranquillement, qu’on puisse vendre nos joueurs, qu’on puisse engager des joueurs. Et si on peut faire le travail tranquillement, on pense qu’on peut jouer la montée. Par contre, si on est freinés, qu’on est obligés de faire certaines choses qui nous obligent à brader des joueurs par exemple, ce sera plus compliqué pour cette saison […] Nous allons présenter un dossier qui est sans doute un des meilleurs dossiers aujourd’hui en France et même ailleurs. On a très peu de dettes. On a un club qui maintenant a des fondations très solides. J’espère qu’on nous laissera travailler tranquillement”.

https://twitter.com/Bleu_Gironde/status/1552358290981638144?s=20&t=ckWS-o3tzPsoxH-mMtJ39g