Christophe Monzie : « La clarification de sa situation professionnelle et de son avenir n’y sont pas étrangers »

Sur ARL, Christophe Monzie est revenu sur la victoire des Girondins de Bordeaux sur le terrain du Paris FC (1-3), grâce notamment à un triplé de Josh Maja.

« Peut-être que dans sa composition, Thierry Laurey a commis une petite erreur, puisque cela n’a pas fonctionné du tout : la première demi-heure a été dominée de la tête et des épaules par les Girondins. On a mené 2-0 rapidement. L’une des constantes de cette équipe bordelaise, ce qui fait sa force – et ce qui n’était pas le cas l’année dernière – c’est qu’elle est vite capable de se mettre à l’abri cette année. C’est quand même la troisième fois qu’on mène 2-0 au bout de 20 minutes. On l’avait fait à Rodez, puis Quevilly, et donc Paris. Quand tu mènes 2-0 à l’extérieur, si tu peux t’appuyer sur une bonne défense, ce qui semble être le cas pour les Girondins en ce moment, tu peux te dire que si tu ne fais pas n’importe quoi, tu as de sérieuses chances de gagner le match. Les Girondins ont su se rendre facile ce match, parce qu’ils ont pressé des parisiens très vite gênés dans les relances, avec un gardien qui n’était pas tout à fait la sécurité sociale. On a marqué avec cette passe d’orfèvre de Dilane Bakwa qui a été intenable sur ce match. Je suis aussi content pour Josh avec ce triplé, parce que c’est son second sous le maillot bordelais, et il arrive à point nommé pour un joueur qui avait suscité bien des interrogations sur les 4-5 premières journées de championnat. S’il y avait une déception dans le rendement d’ensemble de l’équipe, c’était lui. On l’avait peu vu à Grenoble, peu vu contre Niort malgré sa passe décisive. Il avait été très effacé sur les premiers matches. Je pense que la clarification de sa situation professionnelle et de son avenir n’y sont pas étrangers, à cette renaissance ».

Retranscription Girondins4Ever