Marius Trésor : « J’avais un fixe de 10000 francs, mais selon la position de l’équipe dans le championnat à la fin de chaque mois il y avait une prime »

Via La Première, Marius Trésor, l’ancien défenseur ces Girondins de Bordeaux, s’est exprimé sur le fait qu’il ait été le premier antillais à être capitaine de l’Equipe de France.

« Moi, je n’ai jamais joué au football pour dire ‘je suis le capitaine’, non… J’étais avec un groupe de dix joueurs sur le terrain, et l’entraineur décidait. J’ai fait toute ma carrière avec Michel Hidalgo en Equipe de France. Pour son premier match en tant que sélectionneur, Bulgarie-France, il nous a réunis et a annoncé que je serai le capitaine. Les joueurs qui étaient là ont tous applaudi. J’étais capitaine de l’OM, mais un club ça va, je suis avec eux tout le temps, mais l’Equipe de France, c’était autre chose. Mais c’est en retournant en vacances aux Antilles, que j’ai vraiment vu ce que ça représentait pour les guadeloupéens, pour les antillais ».

Marius se remémora également son passage à l’Olympique de Marseille, puis son départ pour les Girondins.

« Par rapport à l’époque, j’avais un fixe de 10000 francs, mais selon la position de l’équipe dans le championnat à la fin de chaque mois, si nous étions dans les quatre premiers, ou 5-6ème mais à un ou deux points du quatrième – et qu’il y avait donc des chances d’être européen à la fin de la saison – il y avait une prime supplémentaire qui venait s’ajouter au fixe. Et il y avait aussi les primes de match… Comme Bordeaux a toujours été européen à cette époque-là, pour moi, c’était quand même un bon contrat… Quand j’ai failli partir au Bayern Munich, j’y suis allé, j’y ai passé la visite médicale, tout était ok, ce que je devais toucher, etc. Malheureusement, quand je suis retour à Marseille où il me restait six mois de contrat, le directeur sportif de Marseille, un ancien joueur à qui j’avais pris la place en Equipe de France et ensuite à l’Olympique de Marseille, et qui avait quitté l’OM en traitant tout le monde de tous les noms… Il a tout fait pour que ça capote, et finalement, ça ne m’a pas dérangé ».

Retranscription Girondins4Ever

Source Girondins.com