Vanessa Gilles : « J’étais partie de Bordeaux car je pensais avoir tout vécu en France »

Pour ONFR, l’ancienne défenseure des Girondins de Bordeaux, Vanessa Gilles, s’est exprimée sur sa signature à l’Olympique Lyonnais, elle qui pourtant avait fait le choix de quitter la France, pensant avoir fait le tour.

« C’est une énorme fierté. Je ne pensais pas revenir en France après avoir fait mes valises et quitté le club de Bordeaux. Quand Lyon t’appelle, tu ne dis absolument pas non ! C’est une opportunité en or d’être entourée d’un staff et de joueuses qui ont tout gagné au haut niveau et apportent leur expérience. Apprendre des trucs sur et en dehors du terrain est une opportunité que peu de joueuses ont et je ne vais pas la gâcher […] Quand tu arrives dans une équipe, rien n’est certain et ça fait partie de la beauté du sport. C’est à toi de prouver ta valeur et de gagner ta place. Ce n’est pas négatif. Évoluer avec des joueuses de haut calibre te pousse à donner le meilleur de toi. Chaque jour est une opportunité que tu dois saisir. Cet environnement ne peut que me faire progresser […] J’étais partie de Bordeaux car je pensais avoir tout vécu en France. Je voulais voir autre chose, expérimenter d’autres ligues à l’étranger. Ça m’a permis de constater que le foot s’est développé, particulièrement dans la dernière année. Or, le développement ces quatre dernières années était faible dans la ligue en France, comme l’ont souligné plusieurs joueuses de l’équipe dont Wendie (Renard), Amandine (Henry) ou Ada (Hegerberg). On est de plus en plus nombreuses à le dire : il y a encore des stades inacceptables à ce niveau dans le championnat de France. Ça fait quatre ans qu’on le dit et quatre ans que ça ne bouge pas ».

OL