Bixente Lizarazu : « Je me suis dit qu’il avait pété un plomb »

Dans L’Equipe, l’ancien latéral des Girondins de Bordeaux, Bixente Lizarazu, a expliqué qu’il avait trouvé légitime la mise à l’écart de Noël Le Graët, notamment après ses propos sur Zinedine Zidane. « Je me suis dit qu’il avait pété un plomb. Quand tu es à la tête de la FFF, tu es déjà le garant des valeurs de l’équipe de France, donc tu ne peux pas répondre avec autant de mépris au sujet de celui qui est, avec « Platoche », le plus grand joueur de l’histoire des Bleus ». 

Le Champion du Monde 98 pense aussi qu’une prolongation aussi longue pour Didier Deschamps aurait dû être discutée de manière collégiale, bien que le sélectionneur des Bleus mérite de poursuivre l’aventure. « Clairement, il a gagné le droit de continuer l’aventure. Mais la continuité, cela aurait dû être deux années de plus et on voit après l’Euro. Ça me paraissait plus sain, surtout que Didier aura déjà eu un bail de douze ans à la tête des Bleus. C’est beaucoup pour un vestiaire, d’autant qu’on a un successeur possible ». 

Parallèlement à cela, il ne voit pas d’inconvénient à ce que son ancien coéquipier bordelais, Zinedine Zidane, prétende à sa succession, et se déclare candidat à l’avenir. « Mais pourquoi ? C’est son rêve, son désir le plus profond, et il est légitime. Didier a bien pris la suite de Laurent Blanc. Que « Zizou » ait envie de prendre l’équipe de France et même le dise, ça ne me choque pas. Je le répète, il est légitime, on doit même s’en réjouir. En tout cas, ni Didier ni Le Graët ne peuvent être vexés de ça ».