Yon Ecenarro : « Il n’a pas peur de franchir balle au pied, de tenter la passe qui va être un peu plus compliquée mais c’est la passe qui va casser une ligne »

Photo by Romain Perrocheau/FEP/Icon Sport)

Sur France Bleu Gironde, dans l’émission 100% Girondins, Yon Ecenarro, consultant pour la radio, a donné ses tops et ses flops bordelais au milieu de terrain, sur cette première partie de saison.

« Au milieu, j’en ai beaucoup moins de tops. Je vais en mettre un, il n’a fait que quatre matchs au milieu mais je l’ai trouvé époustouflant. Il a été nommé dans les défenseurs mais pour moi c’est Junior Mwanga. C’est dingue, ça ne s’explique pas en fait, c’est un joueur, il prend le ballon, il a les épaules tournées vers l’avant. Il n’est pas de côté, il n’est pas vers l’arrière donc c’est plus simple pour joueur de l’avant. Ce sont des petits détails mais il est bluffant parce que c’est un poste nouveau pour lui. Il n’a pas peur de franchir balle au pied, de tenter la passe qui va être un peu plus compliquée mais c’est la passe qui va casser une ligne. Il a un abatage fou aussi au milieu de terrain donc on va dire que pour la perspective, pour l’avenir, je le mets lui. Davitashvili je l’avais mis dans les attaquants mais je vais le mettre dans les milieux. Davitashvili je l’adore, le Zébulon de Tbilissi comme on dit. Des fois il a une conduite de balle la tête dans le guidon mais ça produit des efforts tout le temps, ça te fatigue une défense. Seul petit bémol c’est que comme les Alcalines, il n’a qu’une heure d’autonomie, c’est un peu le problème de son jeu. C’est quelqu’un qui ne triche pas et je pense que dans la gestion de l’effort, il a à gagner parce qu’il se dépouille, on ne peut pas lui enlever. Mais au bout d’une heure c’est un peu compliqué. Je veux aussi valoriser Ignatenko, même si ce n’est pas mon joueur favori parce que c’est très, très dur au niveau technique notamment. On ne peut pas, ne pas le valoriser pour l’abatage et la constance dans l’effort, dans l’état d’esprit qu’il a. Il a 18 matchs,18 titularisations, il met quand même 2 buts, il a une passe décisive. Bon, il prend 9 cartons mais c’est celui qui réussit le plus de tacles par exemple, il en a 26. A contrario, dans les flops je vais mettre son collègue Fransérgio qui a 17 matchs, 14 titularisations mais à côté c’est 1 but, 1 passe décisive. J’ai envie de dire que c’est tout le contraire, le manque de régularité dans l’effort, le manque de poids qu’il a dans le jeu. On voit que quand il est moins sous pression, on sait qu’il a une qualité de pied. Après c’est peut-être son positionnement qui n’est pas bon, pour moi il joue trop bas. Si tu fais jouer Fransérgio, il faut le faire jouer quasiment en numéro 10. On le sait qu’il ne va pas le faire, il n’a plus les jambes pour faire ces efforts. »

Retranscription Girondins4Ever