Yannick Stopyra : “Dans nos choix, on cherche des garçons qui aiment ce club, qui vont avoir l’amour du maillot”

Sur France Bleu Gironde, dans l’émission 100% Girondins, Yannick Stopyra, ancien joueur des Girondins et actuel responsable du recrutement pour le centre de formation, a expliqué sa façon de recruter.

Ce qui me plaît avec Patrick (Battiston), c’est qu’on a joué ensemble mais on ne peut pas dire qu’on était des amis. On était des coéquipiers qui se connaissaient, qui se respectaient. J’avais le plus grand respect parce que c’est un ancien, et le mot ‘ancien’ est important pour moi. Ce qui m’a fait rester c’est le côté humain qu’il a. Quand on se met en contact avec des familles, avec des gamins, quand ça commence à parler argent, très, très vite on fait très attention et très, très vite on change. De part notre éducation, on n’a jamais cherché de l’argent, on a cherché à porter un maillot, à être fier de le porter. C’est sûr que des fois les matchs ne sont pas les meilleurs matchs d’Europe, mais quand vous voyez des gamins qui vont vers le public… Il y a une communion et c’est ça qui est fort. Aujourd’hui ce que je regrette, c’est que j’ai peur qu’un jour, tout ce côté humain on le perde dans le monde du football. C’est important, et c’est vrai que dans nos choix on cherche des garçons qui aiment ce club, qui vont avoir l’amour du maillot. Vous savez, quand Bokélé a signé, il était amateur et ne gagnait rien. Il a voulu porter ce maillot, regardez aujourd’hui l’enthousiasme qu’il met, et ça c’est important. Quand on ne peut pas trouver ce genre de joueur dans la région, on est peut-être obligé d’aller les chercher à Paris. On nous a tellement fait de procès d’intentions en disant qu’il n’y a que des parisiens… Il y a plus de 70% des gens qui sont issus de la région donc il faut que les clubs autour le sachent ! A partir de là, ne pas dire qu’on ne recrute pas localement.” 

Il a donné son sentiment quand un joueur du centre arrive à jouer avec les pros :

“En fait, je suis très fier. Je suis très fier de ce qui se passe, mais je voudrais dire, et je pense que c’est hyper important ce que je vais dire… Ce n’est pas Yannick Stopyra qui fait ça. Quand une famille vient pour signer, il suffit que la personne nous donne à manger parle mal à l’enfant, je ne fais pas le joueur… S’il y a un entraineur qui parle mal, c’est pareil… Nous, on est une équipe. Ce que je veux dire, et crier haut et fort, c’est que ce n’est pas Yannick Stopyra qui fait Aurélien Tchouaméni, ni Jules Koundé. C’est un ensemble, une équipe, tout un club. Ça, c’est important. Je trouve que c’est important de le souligner”

Retranscription Girondins4Ever

——————-

Du lundi au vendredi, sur France Bleu Gironde, retrouvez l’émission 100% Girondins, animée et présentée par Dominique Bourdot à partir de 18h30. Vous pouvez retrouver le podcast de l’émission quelques minutes après la fin de celle-ci : ICI.

——————-