Romain Brégerie : “Il y a des petits signes. Ce n’est pas encore l’Eldorado évidemment, mais ce sont des trucs qui me mettent plutôt en confiance”

Romain Brégerie se montre optimiste pour les Girondins de Bordeaux depuis le rachat du club par Gérard Lopez, même s’il insiste sur le fait qu’il faudra du temps, encore.

“On est dans le creux de la vague. On n’a quasiment jamais été aussi bas, mais je me sens quand même mieux aujourd’hui qu’en mai-juin où c’était la catastrophe… On était proches de la disparition, on a eu peur. Je suis allé deux fois au stade, et il y a d’autres années avec cette équipe, quand on était menés… On est souvent menés cette saison, et on arrive à retrouver des ressources quand même, et ce n’est pas une ou deux fois, c’est très souvent qu’on égalise ou qu’on revient au score… Ce sont quand même des petits signes qui montrent qu’il y a du feu dans le vestiaire, qu’il y a un vrai truc, une vraie envie. Après, qu’il n’y ait pas tout le talent, mais avec les recrues il y en a… Il faut que la mayonnaise prenne, il faut un minimum de temps et de travail, ça c’est sûr, ça ne se fait pas comme ça. Mais tu sens qu’au moins le groupe vit, alors que ce n’était pas le cas quand il y a eu des problèmes dans le vestiaire… Là, il y a des petits signes. Ce n’est pas encore l’Eldorado évidemment, mais ce sont des trucs qui me mettent plutôt en confiance. C’est positif, et il faut au moins ça sinon ce serait vraiment la fin”.

Retrouvez l’intégralité de l’interview de Romain Brégerie ICI, sur Girondins4Ever